Une île grecque nommée Aylan et destinée aux migrants ? Le projet avance

L'homme d'affaires égyptien veut offrir «un nouveau pays» à des migrants en Grèce. Source: Reuters
L'homme d'affaires égyptien veut offrir «un nouveau pays» à des migrants en Grèce.

Naguib Sawiris, richissime homme d’affaires égyptien, a annoncé lundi être en négociation pour l’achat de deux îles en Grèce. Destinées aux migrants, l’une d’elle porterait le nom du petit Aylan.

Début septembre, Naguib Sawiris avait provoqué la polémique. Le milliardaire égyptien annonçait vouloir acquérir une ou plusieurs îles en Grèce. Le but ? Loger des familles de migrants et «leur fournir du travail» pour les aider à construire leur «nouveau pays».

Cible de raillerie pour le prétendu caractère fantasque du projet, l’homme d’affaires ne démord pas. Il a annoncé lundi être en négociation avec les propriétaires de deux îles : «J'ai identifié deux îles en Grèce et je suis actuellement en contact avec leurs propriétaires. Nous sommes prêts à négocier avec ces derniers à condition que le gouvernement grec donne son accord pour accueillir le plus grand nombre de réfugiés possible.»

Une île nommée Aylan

Si les négociations débouchent sur un accord, il faudra encore obtenir l’autorisation d’Athènes. «Nous attendons le feu vert de la Grèce pour lancer les démarches administratives en vue de l'arrivée des réfugiés», a expliqué Naguib Sawiris.

Le milliardaire égyptien a déclaré qu'il se réunirait avec des représentants du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés afin de discuter des moyens de coopération possibles.

S’il parvenait à acquérir ces territoires, l’une des îles porterait le nom d’Aylan. Un hommage au petit garçon syrien retrouvé mort sur une plage turque et dont la photo avait ému la planète.

Depuis le début de l'année, plus de 430 000 personnes, notamment des Syriens, fuyant la pauvreté ou les conflits dans leur pays d'origine ont traversé la Méditerranée dans l'espoir de rejoindre l'Europe. Près de 2 800 ont péri ou disparu, selon l'Organisation internationale pour les migrations.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales