Daesh aurait tué au moins 300 personnes dans un village syrien près de la ville de Deir ez-Zor

La ville de Deir ez-Zor© Stringer Source: Reuters
La ville de Deir ez-Zor

Des terroristes de l’Etat islamique (EI) a tué des centaines de personnes, des civils ainsi que des combattants pro-gouvernementaux et des membres de leurs familles, à Deir ez-Zor, a confié à Reuters une source gouvernementale syrienne.

D’après la source, Daesh aurait «perpétré un massacre parmi les civils». Plusieurs victimes ont été décapitées. L’armée a cependant a réussi à repousser les attaques, bien que les terroristes «aient d’abord envoyé six kamikazes et essayé de s’introduire dans les positions militaires, mais ils ont échoué», selon la source de Reuters.

En savoir plus : Syrie : neuf enfants tués par Daesh dans des tirs de roquette près d’une école

Selon les estimations préliminaires, les terroristes ont massacré au moins 300 habitants du village de Begheiliya, situé dans la banlieue de Deir ez-Zor.

Des sources civiles ont dit à SANA que la majorité des citoyens massacrés sont des personnes âgées, des femmes et des enfants.

Selon la source gouvernementale, Daesh essaie presque chaque jour d’attaquer la ville dont certaines parties et un aéroport militaire sont sous le contrôle du gouvernement. La ville est assiégée par les terroristes depuis plus d’un an et pendant tout ce temps, plus de 200 000 personnes vivent dans des conditions extrêmement difficiles, manquant de nourriture et de médicaments.

Le Conseil des Ministres syrien a condamné ce massacre. Dans un communiqué, le président du Conseil des Ministres, Wael Halaqi, a appelé à la responsabilité morale et juridique les pays qui soutiennent les terroristes en fonds et armes.

Il a aussi souligné que les terroristes commettent des attentats pour camoufler leurs défaites tandis que l'armée arabe syrienne gagnent du terrain. 

«Les massacres ne forceront pas le peuple syrien de ne pas poursuivre la réalisation des réconciliations nationales et la libération de tout pouce du sol de la patrie», a-t-il conclu.

En savoir plus : Libye : des militants de Daesh auraient pris la ville de Ben Jawad des forces gouvernementales

La province de Deir ez-Zor est importante du point de vue stratégique, elle relie la capitale de Daesh, Raqqa, avec les territoires contrôlés par l’Etat islamique en Irak.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales