Une ville allemande annule le carnaval annuel par crainte de nouvelles agressions sexuelles

Le carnaval a lieu tous les ans dans les villes de Rhénanie.© Wolfgang Rattay Source: Reuters
Le carnaval a lieu tous les ans dans les villes de Rhénanie.

Une ville de Rhénanie-Westphalie a annulé son défilé de carnaval, évoquant notamment les craintes d'une répétition des agressions sexuelles qui ont eu lieu à Cologne pour le Nouvel An.

La ville de Rheinsberg, à 70 km au nord de Cologne, a décidé de ne pas fêter le carnaval traditionnel cette année, craignant que des migrants ivres ne se joignent aux festivités entraînant de nouvelles agressions identiques à celles de la nuit de la Saint-Sylvestre.

C'est au travers d'un communiqué que cette ville de Rhénanie a annoncé sa décision. En effet, environ 300 réfugiés résident actuellement dans le quartier d'Orsoy à Rheinsberg et ce nombre devrait passer à 500 au mois de février, tandis que les festivités de la fin du carnaval, qui durent une semaine entière, doivent avoir lieu le 8 de ce mois.

La municipalité a par ailleurs précisé que d'autres détails étaient à l'origine de l'annulation des festivités, notamment le fait que cette année, le carnaval avait été fixé à lundi au lieu de dimanche habituellement. Cela pourrait considérablement augmenter la fréquentation et fortement engorger les entrées et sorties de la ville en créant des embouteillages monstres, selon la municipalité.

Ainsi, la ville a demandé aux organisateurs de l'événement de présenter un nouveau plan de sécurité à 3 semaines du carnaval, ce qui est techniquement «infaisable», a expliqué au Rheinische Post, Paul van Holt, chef du comité d'organisation.
«Nous aurions besoin d'au moins six mois [pour un nouveau plan de sécurité]», a-t-il ajouté avec consternation.

Cependant, le carnaval traditionnel se tiendra bel et bien dans d'autres villes de Rhénanie. Un porte-parole pour le comité du carnaval de Düsseldorf a qualifié la décision de la ville de Rheinberg de «ridicule», ajoutant que «tout le monde est le bienvenu dans sa ville». «Nous allons célébrer le carnaval comme nous l'avons toujours fait», a-t-il martelé.

A Cologne aussi, les festivités sont toujours à l'ordre du jour. Le porte parole du comité d'organisation a même indiqué que les mesures de sécurités habituelles resteraient en vigueur et n'avaient «pas été revues». 

Lire aussi : Les agressions sexuelles de masse : un phénomène arabe, selon la police allemande

Durant la nuit de la Saint-Sylvestre le 31 décembre dernier, des centaines d'agressions, notamment sexuelles ont été rescencées dans plusieurs villes d'Allemagne, mais aussi en Suisse et en Autriche. A Cologne, la police a enregistré à ce jour près de 600 plaintes.

Lire aussi : Suède : la police accusée d’avoir caché des agressions commises par des réfugiées dans un festival

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales