Entre «Saw» et «Matrix» : Daesh attire ses recrues en s'inspirant de la culture populaire

Les terroristes utiliseraient les images de jeux vidéos occidentaux pour faire passer son message© Ina Fassbender Source: Reuters
Les terroristes utiliseraient les images de jeux vidéos occidentaux pour faire passer son message

Après l’analyse de plus de 800 vidéos de propagande de l’organisation, Javier Lesaca a découvert que l’organisation faisait plus appel à la pop culture occidentale par des références à des films ou des jeux vidéo, qu’à la religion.

Le chercheur de l’université américaine George Washington qualifie le phénomène de «terrorisme du marketing». Avec l’organisation terroriste Etat islamique, on est en effet loin des «images pixelisées d’hommes barbus qui parlent du djihad», relate une vidéo explicative publiée par le site d’information Quartz.

The Islamic State's main recruiting tool isn't religion; it's Western pop culture. The similarities are astounding and...

Posté par Quartz sur jeudi 7 janvier 2016

Alors que, selon des estimations des Nations Unies, plus de 25 000 citoyens d’une centaine de pays ont rejoint Daesh et d’autres branches liées, le chercheur Javier Lesaca a tenté de comprendre l’attrait de ceux-ci, en se focalisant sur la stratégie de communication du groupe djihadiste. Sa conclusion : «plus de 15% [des 845 vidéos étudiées] sont directement inspirées par des films, des jeux vidéos et des clips musicaux réels de la culture populaire contemporaine, comme les films Saw, The Matrix, American Sniper et V pour Vendetta, ou des jeux vidéos comme Call of Duty, Mortal Combat X ou Gran Theft Auto».

Lire aussi : Call of Duty poursuivi en justice par les enfants du chef de guerre angolais Savimbi (VIDEO)

Entre janvier 2014 et septembre 2015, l’organisation aurait publié plus de 845 vidéos promotionnelles, soit plus d’une par jour, qui ont toutes été analysées par Javier Lesaca. Daesh opte également pour différentes langues, en fonction de l’audience que les terroristes cherchent à endoctriner. Sur 120 campagnes visant l’Occident, 27% ont été publiées en anglais, 15% en russe et 13% en français.

Dans son article, publié par le site du think tank américain Brookings, le chercheur estime que «le groupe terroriste est devenu l’un des plus importants phénomènes dans la communication digitale publique depuis le début du siècle».

En savoir plus : Quand Daesh utilise des enfants tueurs dans ses macabres vidéos de propagande

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales