Etats-Unis : Twitter accusé de véhiculer la propagande de Daesh par une veuve de victime

Source: Reuters

La veuve d'un Américain tué en Jordanie a décidé de poursuivre Twitter en justice. Le réseau social est accusé de constituer une puissante tribune pour l'organisation terroriste.

L'utilisation massive des réseaux sociaux par les organisations terroristes pour véhiculer leur propagande suscite l'indignation voire la révulsion notamment parmi les victimes du terrorisme.

C'est le cas de Tamara Field, une femme originaire de Floride qui a décidé de porter plainte contre Twitter. «Ce soutien matériel a été vital à la montée en puissance de Daesh et pour lui permettre de mener de nombreuses attaques terroristes», souligne la plainte déposée devant un tribunal fédéral à Oakland, en Californie. Celle-ci inclus Lloyed Fields, le mari de la plaignante. Le défunt qui était instructeur dans un centre de police en Jordanie a été abattu en novembre dernier avec un collègue américain et un autre sud-africain par Anwar Abou Zeid, un policier jordanien dont les motivations demeurent encore floues. Selon le Guardian, ce procès pourra peut être inciter les sites de réseaux sociaux à retirer ces messages propagandistes et ainsi empêcher aux organisations terroristes de recruter d'avantage par le biais d' internet.

«Bien que nous croyons que l'action est sans fondement, nous sommes profondément attristés d'apprendre cette perte terrible pour cette famille» a déclaré Twitter dans un communiqué à propos de l'action en justice. «Les menaces violentes et la promotion du terrorisme ne méritent pas leur place sur Twitter et, comme d'autres réseaux sociaux, nos règles sont claires.» Vendredi dernier, l'administration Obama a procédé à la mise en place d' une task force pour sévir contre les groupes extrémistes qui utilisent internet pour atteindre leurs objectifs, à savoir trouver des recrues et planifier des attaques comme celles qui ont ébranlé San Bernardino ou encore Paris.

Selon son «rapport de transparence» en ligne, le site de microblogging a honoré 42% des 1003 demandes de suppression présentées par les gouvernements, la police et les tribunaux à travers le monde de Janvier à Juin 2015. En revanche aucune des 25 demandes effectuées aux États-Unis n'ont été suivies d'effet. Plus de deux tiers des demandes, soit 718, sont venues de Turquie. Twitter a déclaré qu'il a supprimé 158 comptes et 2 354 tweets dans divers pays au cours de la période. Une goutte d'eau dans un océan...

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales