Armée iranienne : les marins américains arrêtés par Téhéran ont été libérés (VIDEO)

Source: Reuters

Les Gardiens de la Révolution iraniens ont annoncé, ce mercredi, avoir libéré 10 militaires américains arrêtés la veille, d’après une déclaration diffusée à la télévision publique.

  • La télévision d’état iranienne a publié le moment de l’arrestation de deux navires de combat américains.

  • Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a exprimé mercredi sa «gratitude aux autorités iraniennes» après la libération «rapide» des dix marins arrêtés la veille lorsqu'ils s'étaient égarés dans les eaux territoriales iraniennes.

    «Le fait que cette question ait été résolue de façon pacifique et efficace démontre le rôle critique que joue la diplomatie pour maintenir la sécurité et la force de notre pays», a déclaré John Kerry dans un communiqué.

«Après examen, il s'est avéré que leur intrusion dans les eaux territoriales du pays n'était pas intentionnelle. Après avoir présenté leurs excuses, ils ont été libérés dans les eaux internationales», indique le communiqué.

D'après le document, «les Etats-Unis se sont engagés à ne plus répéter de telles erreurs».

L’administration américaine a par la suite confirmé à Reuters la libération de ces militaires.

Deux navires de combat américains armés de mitrailleuses ont été arraisonnés après avoir pénétré dans les eaux territoriales iraniennes sur une distance d’un peu plus d’un kilomètre, après qu’un d’eux aurait signalé une défaillance technique.

En savoir plus : L'Iran détient plusieurs bateaux militaires américains ainsi que des marins

Cet incident arrive à moment crucial pour le traité nucléaire entre Téhéran et les six négociateurs internationaux. Les chercheurs iraniens devront bientôt désactiver le réacteur d’Arak, ouvrant la voie à la levée des sanctions économiques sur l’industrie pétrolière iranienne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales