Pour Israël, la ministre des Affaires étrangères suédoise soutient le terrorisme et la violence

Margot Walltröm n'en est pas à sa première déclaration contre Israël. Source: Reuters
Margot Walltröm n'en est pas à sa première déclaration contre Israël.

L’État hébreu n'a pas apprécié que la ministre suédoise demande une enquête sur d'éventuels meurtres extrajudiciaire par Israël. Ce n'est pas la première fois que les relations sont tendues entre les deux pays.

Elle soutient le terrorisme, et incite à la violence. Voilà ni plus ni moins l’opinion de l’Etat d’Israël sur la ministre des Affaires étrangères de la Suède, Margot Wallström. C’est en tout cas ce qu’a estimé ce mardi l’Etat hébreu dans un communiqué pour le moins acerbe.

Benjamin Netanyahu et son gouvernement n’ont en effet pas apprécié que Margot Wallström plaide, devant le parlement suédois, pour l’ouverture d’une enquête afin de déterminer si Israël s’était rendu coupable de meurtres extrajudiciaires de Palestiniens lors des récentes violences. «Il est essentiel qu’il y ait une enquête sur ces décès afin de clarifier la situation et que chacun rende des comptes», a-t-elle exigé. 

Pour l’Etat hébreu, de telles déclarations sont «irresponsables et délirantes», mais surtout, «apportent leur soutien au terrorisme et incite à la violence», explique un communiqué incendiaire.

Un ministre israélien cité par le Jerusalem Post va encore plus loin et considère que l’enquête demandée par Wallström devrait être orienté pour comprendre «comment une femme qui déteste Israël a pu être nommée, et tenir toujours, le rôle de ministre des Affaires étrangères de la Suède.

«La seule chose que la ministre des Affaires étrangères suédoise n’ait pas faite est de rejoindre physiquement les terroristes palestiniens et de poignarder des juifs» a déclaré l’ancien ministre de Benjamin Netanyahou Avigdor Liberman. «A la lumière de son attitude, il faut espérer que cela n’arrivera pas» a-t-il ajouté.

Il faut dire que Margot Wallström n’en est pas à son premier coup d’éclat contre Israël et a considérablement rafraichi les relations entre les deux pays. Des accusations similaires d’exécutions extrajudiciaires avaient poussé le Premier ministre Netanyahou à téléphoner à son homologue Stefan Löfven pour protester.

Suite aux attentats de Paris, Margot Wallström avait aussi affirmé que les tueries étaient liés au conflit israélo-palestinien. Les relations entre les deux pays sont de toute manière très compliquée depuis la reconnaissance par la Suède d’un état palestinien en 2014 et l'ouverture de la première ambassade de Palestine en Europe occidentale en février dernier.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales