Suède : ouverture de la première ambassade de Palestine en Europe occidentale

(JONATHAN NACKSTRAND / AFP)Source: AFP
(JONATHAN NACKSTRAND / AFP)

L’inauguration de la toute première ambassade de Palestine en Europe occidentale a eu lieu lundi soir à Stockholm, en présence de Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, annonce le service de presse du Premier ministre suédois.

Stefan Löfven, le Premier ministre suédois, a réitéré son soutien à la Palestine mais il a également appelé à la mise en œuvre de réformes. «Il y a des défis : nous devons nous entraider pour lutter contre la corruption, améliorer l’égalité des sexes et le respect des droits de l’homme et, bien sûr, continuer le processus de création d’un Etat», a déclaré Stefan Löfven.

Selon un nouvel accord, la Suède s’est engagée à augmenter son aide financière à la Palestine de 1,5 milliard de couronnes suédoise (plus de 155 millions d’euros) sur les cinq années à venir.

«Votre reconnaissance devrait accélérer les négociations au sein du processus de paix», a déclaré le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

La Palestine compte des missions diplomatiques dans les pays qui l’ont reconnue, ou même partiellement reconnue, comme un Etat indépendant. Jusqu’à hier, Stockholm hébergeait une Délégation générale de Palestine en Suède.

Le 30 octobre 2014, la Suède est devenue le premier membre occidental de l’Union européenne (et le 135ème Etat sur 193 dans le monde) à reconnaître officiellement l’Etat palestinien. La Grande-Bretagne, la France, l’Espagne et le Portugal l’ont suivie.

Le plan de reconnaissance de la Palestine a été critiqué par le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman qui a déclaré que le Premier ministre Löfven devait «comprendre qu’aucune déclaration, qu’aucun mouvement effectué par un tiers ne remplacerait des pourparlers directs entre les parties qui établiront un accord complet entre Israël et la totalité du monde arabe.

Après cette décision, les relations entre la Suède et Israël ont été mises à mal et se sont détériorées, davantage encore qu’après l’annulation de sa visite en Israël par la ministre suédoise des Affaires étrangères Margot Wallström.

A cette époque, les médias israéliens avait dit qu’Avigdor Liberman n’avait pas voulu rencontrer son homologue suédoise et qu’elle n’était pas bienvenue en visite officielle à Tel Aviv.

A la fin de l’année dernière, 498 députés du parlement européen ont aussi voté le principe de la reconnaissance d’un Etat palestinien.

Le 30 décembre 2014, une requête officielle pour la création d’un Etat palestinien a été soumise au Conseil de sécurité de l’ONU mais ce dernier l’a rejetée.

L’ensemble des 135 pays qui reconnaissent la Palestine comprend certaines nations d’Europe orientale qui l’avaient fait avant de rejoindre l’Union européenne.

L’ambassadeur palestinien en Russie a fait l’éloge de la Suède pour avoir fait un «énorme pas» en avant pour une reconnaissance plus large de la Palestine en Europe. « C’est très important pour nous et nous espérons que cette tendance à reconnaître la Palestine comme un Etat continuera en Europe et que les autres pays de l’UE vont aussi nous reconnaître. La Suède a fait un énorme pas dans cette direction », a annoncé sur Sputnik Fayed Mustafa.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales