Une jeune syrienne torturée à mort par une femme djihadiste à cause de ses vêtements

© AFP Source: AFP

La victime âgée de 21 ans est morte sous les coups d’une femme membre de l’Etat islamique (EI) pour avoir «violé» le code vestimentaire imposé par Daesh.

Selon Ara News, les faits se sont déroulés à Manbij, une ville du nord de la Syrie. Une jeune syrienne a été arrêtée la semaine dernière pour «violation du code vestimentaire imposé par l’Etat islamique». Elle a été torturée à mort par une femme de l’EI, dénomée Oum Farouq.

D’après les lois de l’Etat islamique, les femmes sont obligées de porter des abayas noirs et amples avec des gants. Elles ne peuvent se déplacer librement sans la présence d'un tuteur masculin. Selon la famille de la victime, le corps qu'on leur a remis présentait des signes apparents de sévices corporels. La famille ne peut pas protester car le département judicaire de Manbij fait respecter la loi de la Charia.

Les femmes qui ne respectent pas le code vestimentaire sont punies par l’EI par des coups de fouets, et ce, dès la moindre infraction à la loi.

Lire aussi : Daesh instaure des «règles» à suivre pour les rapports sexuels avec les femmes esclaves

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales