Daesh instaure des «règles» à suivre pour les rapports sexuels avec les femmes esclaves

Un combattant de l'Etat islamique dans Raqqa© reuters Source: Reuters
Un combattant de l'Etat islamique dans Raqqa

Selon des documents de Reuters, les théologiens de l’Etat islamique ont publié des explications pour les «propriétaires d’esclaves sexuelles». Ce document détaille qui peut avoir des relations sexuelles avec ces esclaves.

Pour l’Etat islamique le but de ce document est de limiter les «violations dans le traitement des femelles capturées». Cette fatwa a été retrouvée dans des documents obtenus par les forces spéciales américaines lors d’un raid visant un haut fonctionnaire de l’Etat islamique en Syrie en mai dernier.

Parmi les «règles», l’Etat islamique refuse qu’un père et son fils aient des rapports sexuels avec la même femme esclave et qu’un «propriétaire» d’une mère et sa fille couche avec les deux, idem s’il s’agit de deux sœurs : il n’est pas possible d’avoir de rapports avec les deux.  Il également interdit de faire avorter les femmes captives.

Le Daily Mail a réalisé la liste de ces «règles» qui se trouvaient dans le document fourni par Reuters.

Capture d'écran Daily Mail© capture d'écran
Capture d'écran Daily Mail

Les Nations Unies et les ONG des droits de l’Homme dénoncent des viols systématiques sur des milliers de femmes et filles parfois âgées de 12 ans à peine. Les membres de la minorité yézidie dans le nord de l’Irak sont gravement touchés par ses atrocités, beaucoup d’entre elles ont été données à des combattants de l’Etat islamique comme une récompense ou bien vendues comme esclaves sexuels. 

Lire aussi : Une fatwa de l’Etat islamique autorise à prélever les organes de prisonniers qui ne sont pas morts

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales