Une société Chinoise présente le premier drone capable de transporter une personne

Source: Reuters

Au salon d'électronique grand public (CES) de Las Vegas, les Chinois ont fait sensation en présentant un drone permettant à quiconque de le piloter et d'y voyager, comme s'il s'agissait d'un mini hélicoptère simplifié.

«Il vole de façon autonome, vous n'avez besoin ni d'un permis ni d'un pilote !» s'enthousiasme Monsieur Xiong, co-fondateur de la société Ehang dans une vidéo du Guardian, venu dévoiler son drone révolutionnaire baptisé Ehang 184. 

Contrôlé par un ordinateur, le Ehang 184 permettra à ses futurs utilisateurs de voyager dans les airs à basse altitude avec une autonomie de 23 minutes, après lesquelles les batteries de l'engin volant devront être rechargées pendant au moins deux heures. 

Selon le Guardian, il pourra porter jusqu'à 100kg et sera équippé d'un climatiseur et d'une lampe de lecture. 

Pensé pour être pratique et ultra simple, ce mini hélicopère pourra tenir dans une place de parking, une fois ses hélices repliées. 

Son utilisation aussi, a été pensée pour faire au plus simple : après avoir programmé un plan de vol, les passagers auront simplement à appuyer sur le bouton du décollage et de l'atterissage. 

Si sa faible autonomie ne permettra pas de voler sur des longues distances, il pourra néanmoins offrir à ses heureux propriétaires de belles échappées : le Ehang 184 peut en effet voler entre 300 mètres du sol et 3,5 kilomètres, à une vitesse maximale de 100 kilomètres/heure. 

Seul bémol : le prix de ce joli oiseau, - entre 200 000 et 300 000 euros - que ces créateurs espèrent commercialiser dès cette année, une fois les questions sur les autorisations de vol résolues. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales