L'entrée en campagne de Bill Clinton aux côtés d'Hillary suscite l'ironie de Donald Trump

Bill Clinton au côté de sa femme Hillary le 15 novembre dernier Source: Reuters
Bill Clinton au côté de sa femme Hillary le 15 novembre dernier

L'ancien président américain Bill Clinton va effectuer sa première réunion de campagne dans le New Hampshire pour soutenir sa femme Hillary dans la course à la présidentielle américaine, sous les moqueries du candidat républicain Donald Trump.

Donald Trump a indiqué sur Twitter de façon ironique qu'il «espérait que Bill Clinton commence à parler des problèmes des femmes pour que les électeurs puissent voir combien il est hypocrite et combien Hillary a insulté ces femmes». Le candidat républicain fait allusion aux nombreuses affaires de mœurs qui ont émaillé la carrière politique de Bill Clinton. L'ex-président des Etats-Unis fait son entrée dans la campagne des primaires démocrates pour sa femme, Hillary Clinton, qui a besoin de l'investiture du parti pour pouvoir prétendre à la magistrature suprême.

«Hillary se trompe si elle pense qu'elle peut faire venir son mari avec son terrible bilan en matière d'agressions contre des femmes, tandis qu'elle-même joue la carte du féminisme contre moi», avait tweeté Donald Trump le mois dernier. Son adversaire démocrate avait ainsi déclaré qu'il avait un «penchant pour le sexisme».

Lire aussi : Le milliardaire George Soros regrette d’avoir choisi Obama plutôt qu’Hillary Clinton, révèle un mail

Une des personnalités politiques américaines les plus appréciées

Ces critiques sont régulièrement émises à l'encontre de Bill Clinton par le parti républicain qui fait référence aux scandales sexuels qui ont éclaté au cours de ses mandats de gouverneur de l'Arkansas de 1983 à 1992 et de président des Etats-Unis entre 1993 et 2001, et en particulier à sa «relation inappropriée» avec Monica Lewinsky, à l'époque stagiaire à la Maison Blanche. En 2008, il s'était également fait traiter de raciste après avoir rappelé pour critiquer Barack Obama que le candidat afro-américain Jesse Jackson avait remporté les primaires en Caroline du Sud en 1984 et 1988, sans pour autant devenir président des Etats-Unis.

Donald Trump avait pourtant déclaré en 2008 que ces épisodes étaient «totalement sans importance». Bill Clinton est l'une des personnalités politiques américaines les plus appréciés, devant Hillary et Barack Obama. Un récent sondage de Gallup réalisé en mai dernier montrait que 59 % des Américains le percevaient favorablement.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales