Le milliardaire George Soros regrette d’avoir choisi Obama plutôt qu’Hillary Clinton, révèle un mail

Le milliardaire George Soros regrette d’avoir choisi Obama plutôt qu’Hillary Clinton, révèle un mail© Brian Snyder Source: Reuters
Le puissant multimilliardaire s'est montré particulièrement élogieux à l'égard de la candidate démocrate.
Suivez RT France surTelegram

La publication de nouveaux courriels de l’ancienne Secrétaire d’Etat américaine met en lumière les dessous de la politique mondiale... Au menu : tensions entre Merkel et Obama, et regrets du célèbre donateur George Soros pour la primaire de 2008.

Dans un email datant de mai 2012, à l’époque où Hillary Clinton était encore Secrétaire d’Etat, sa conseillère politique Neera Tanden, présidente du think tank Center for American Progress, lui faisait une confidence révélatrice.

«Je lui ai dit [à George Soros] que je travaillais pour vous (...) et il a dit qu’il avait été impressionné de pouvoir vous appeler ou vous rencontrer à tout moment à propos d’un problème politique et a dit qu’il n’avait jamais rencontré le président [Obama] (même si je pensais que c’était le cas)», écrit la conseillère. «Il a ensuite dit qu’il regrettait sa décision» d’avoir voté pour Obama comme candidat démocrate «durant les élections primaires [de 2008] - il aime reconnaitre des erreurs quand il en fait et c’en était une», ajoute-t-elle. Neera Tanden conclut : «Il a ensuite fait les louanges de son travail avec vous depuis le temps ou vous étiez Première Dame».

En savoir plus : Clinton veut «renforcer» les liens avec Israël, et «n’exclut pas» une action militaire contre l’Iran

Angela Merkel et Obama s’entendraient comme «l’huile et l'eau»

D’autres courriers électroniques font état d’eau dans le gaz entre la chancelière allemande et le président américain.

Proche confident de Clinton, Sidney Blumenthal a envoyé un mémo à celle-ci en septembre 2009, lui suggérant de travailler à améliorer sa «relation avec Merkel autant que vous pouvez», et précisant que cette dernière «n’apprécie pas les parasites entourant le phénomène Obama, qui est contraire à toute son idée de la politique».  Ce à quoi la candidate démocrate à la présidentielle répond : «Merci – très utile».

Dans un autre email, le conseiller cite un article paru dans le journal allemand Der Spiegel qui «reflète la croyance profonde du gouvernement Merkel que l’administration Obama est sur une pente économique désastreuse». «Vous êtes la seule qui pouvez commencer à travailler là-dessus grâce à votre relation avec Merkel et les Allemands. Obama et Merkel sont comme l’huile et l’eau» explique Sidney Blumenthal à la Secrétaire d’Etat.

Ces nouvelles révélations proviennent de quelques 5 500 pages d’anciens courriers électroniques d’Hillary Clinton qui ont été divulgués par le Département d’Etat le 31 décembre 2015. D’autres emails devraient être rendus publics dans le courant de la semaine prochaine.

Aller plus loin : Hillary Gate : des courriels dissimulés sur Benghazi

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix