Israël : cerné par des dettes de jeu, un couple met en vente leur bébé

Source: Reuters

Un couple originaire de Jérusalem a été arrêté pour avoir tenté de vendre leur fille âgée de trois mois. Fixée à 100 000 shekels (26 000 dollars), cette vente devait leur permettre de rembourser des dettes de jeu.

Après avoir reçu des informations faisant état de la volonté d'un père de vendre sa fille pour payer des dettes de jeu, la police de Jérusalem a immédiatement décidé d'ouvrir une enquête. Un agent de police infiltré jouant le rôle d'acheteur potentiel a pu mettre fin à cette malheureuse transaction.

Mercredi dernier, un rendez-vous convenu entre les deux hommes a permis l'arrestation du père. Ce dernier a été arrêté sur le fait alors qu'il tentait de remettre à l'agent infiltré le bébé contre la somme préalablement exigée de 100 000 shekels. Lors de son interrogatoire, le père a nié les faits qui lui étaient reprochés, arguant vouloir simplement régler ses dettes de jeu tout en rejetant l'idée d'avoir la ferme intention de vendre son bébé. Une version qui, au regard des preuves accumulées, n'a pas convaincu les enquêteurs. Sa femme, accusée d'avoir sciemment incité son mari à vendre leur enfant, est actuellement placée en résidence surveillée après avoir également subi un interrogatoire. La petite fille quant à elle, a été prise en charge par les services sociaux de la ville. 

Au cours des négociations successives, l'agent de police infiltré a subi à plusieurs reprises des pressions du père, afin d’accélérer la sordide transaction. Le «vendeur» a même prétendu que d' autres familles étaient aussi intéressées pour acheter son enfant. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales