Ukraine: des habitants juifs consternés suite au comportement du maire nationaliste d’extrême droite

Membre du parti Svoboda © reuters Source: Reuters
Membre du parti Svoboda

Deux mois après les élections locales qui ont eu lieu en Ukraine, les habitants Konotop, petite ville au nord du pays, expriment leur choc et leur désarroi.

Le nouveau maire Artem Semenikhin, du parti nationaliste d'extrême droite Svoboda, élu dans cette petite ville d’Ukraine crée la polémique. Selon plusieurs rapports ce dernier aurait remplacé la photo de président ukrainien Petro Porochenko par celui du chef de file national ukrainien et ancien collaborateur nazi Stepan Bandera.

Il aurait également refusé de hisser le drapeau officiel de la ville à la séance d’ouverture de la mairie parce qu’il s’opposait à l’étoile de David blasonné sur celui-ci. A noter que le drapeau contient aussi un croissant musulman et une croix.

Lire aussi : Ukraine, des pèlerins juifs orthodoxes attaqués par des habitants armés

Le parti Svoboda détient aujourd’hui six sièges à l’Assemblée législative ukrainienne, il a également été crédité d’environ 10% des voix aux élections municipales à Kiev et est arrivé second dans la ville de Lviv.

Eduard Dolinsky, du comité juif ukrainien a dénoncé au Jérusalem Post que lorsque ces partis antisémites étaient élus ils promouvaient la haine et l’intolérance.

A Konotop, les relations entre Juifs et non-Juifs sont largement pacifiques à l’exception de quelques graffitis ou commentaires antisémites.

Lire aussi : Kiev affirme qu’il n’y a pas d’organisations d’extrême-droite en Ukraine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales