Défense russe : impossible de décoder l'un des enregistreurs du SU-24 russe abattu par la Turquie

L'intérieur de la boîte noire du Su-24 Source: Sputnik
L'intérieur de la boîte noire du Su-24

Compte tenu des importants dégâts subis par les boîtes noires de l’avion de combat russe abattu par Ankara au-dessus du territoire syrien, il sera très difficile d’en extraire des informations utiles, a annoncé le ministère russe de la Défense.

«La lecture de l’information contenue dans les plaques de mémoire n’est, pour le moment, pas possible en raison des destructions  internes. La commission [du ministère] réfléchit à une possible implication d'instituts de recherche spécialisés qui ont la possibilité technique d’extraire les données directement du cristaux des plaques», a annoncé le directeur du Service de sécurité aéronautique de l’armée russe Sergueï Baïnetov.

«Ce travail va malheureusement prendre  beaucoup de temps, mais nous ferons tout notre possible pour l’accomplir avec succès», a souligné le militaire.

En savoir plus : Des experts étrangers commencent la vérification de l’enregistreur de vol du SU-24

Un chasseur F-16 turc a abattu, le 24 septembre, au-dessus du territoire syrien, un bombardier russe SU-24. Une action qualifiée par Vladimir Poutine de «coup dans le dos» de la part d’Ankara. La Turquie affirme que l’avion avait violé son espace aérien, alors que la partie russe dément qu’une quelconque violation  ait eu lieu.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales