Un navire de guerre russe ouvre le feu pour éviter une collision avec un bateau de pêche turc

© Capture d'écran, compte Twitter @patriotam_rf

L’attaché turc a été appelé d’urgence au ministère de la Défense russe après qu’un incident se soit produit entre le navire de garde de la marine russe Smetlivy et un senneur turc en mer Egée, à 22 kilomètre de l’île grecque de Lemnos.

«A 9h03 (heure de Moscou), les marins de quart du navire russe ont découvert un bateau turc à moins d’un kilomètre, s’approchant vers le bâtiment Smetlivy côté tribord», a fait savoir le département militaire russe.

Malgré de nombreuses tentatives du navire Smetlivy, l’équipage du bateau de pêche turc n’est pas entré en contact avec les marins russes et ne répondait pas aux signaux de sémaphore lumineux ni de fusées de signal, a-t-on souligné dans le ministère russe.

Alors que le navire turc se trouvait à moins de 600 m, l’équipage du bateau russe a recouru à l’utilisation d’armes portatives afin d’attirer l’attention des turcs et ainsi éviter la collision. Après quoi le senneur turc a finalement réagi en changeant de direction.

L’incident intervient au moment où la situation entre les deux pays est tendue, suite à la chute du bombardier russe Su-24 abattu le 24 novembre par l’armée de l’air turque à la frontière syrienne. Cette attaque a été considérée par Moscou comme «un coup dans le dos», ainsi qu'une assistance directe aux forces terroristes en Syrie.

Aller plus loin : selon Medvedev, Ankara protège Daesh, car la Turquie a un intérêt financier dans l’Etat islamique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales