Chine : un restaurant fait payer à ses clients des frais d'air propre

Dans la province d'Hebei, des usagers à une intersection au milieu de la pollution dans la ville de Shijiazhuang, le 10 décembre dernier Source: Reuters
Dans la province d'Hebei, des usagers à une intersection au milieu de la pollution dans la ville de Shijiazhuang, le 10 décembre dernier

La pollution en Chine est tellement élevée qu'un restaurant a commencé à faire payer des frais supplémentaires d'air purifié sur la facture de ses client.

Un restaurant de la ville de Zhangjiagang, dans la province de Jiangsu, a récemment mis en place une «machine de filtration de l'air» après avoir entendu des rapports sur le niveau de pollution particulièrement dangereux qui a atteint des records ces derniers jours en Chine.

Les clients qui dînaient dans le restaurant payaient pour les coûts d'installation de cette machine sans s'en rendre compte jusqu'au moment de l'addition où les frais supplémentaires apparaissaient. Une charge de 1 yuan est ajouté par client, soit près de 14 centimes d'euros.

Alerte rouge à Pékin

Les client se sont plains au gouvernement local qui a obligé les propriétaires du restaurant à supprimer cette charge illégale. Un officiel de la ville a indiqué à l'agence chinoise officielle Xinhua que ce n'était pas un choix des consommateurs de respirer de l'air filtrer et que par conséquent, cela ne pouvait pas être facturé comme une marchandise.

L'affaire a été largement diffusée sur les réseaux sociaux où beaucoup se sont déclarés favorable au fait de payer 1 yuan pour respirer plus facilement. La pollution de l'air en Chine a battu des records et une alerte rouge a été déclenchée à Pékin en raison d'un nuage toxique au dessus de la ville. La visibilité n'était plus possible à plus de 100 mètres dans certains endroits de la ville.

Lire aussi : Parole libre : La COP21 vue par Philippe Verdier. La focalisation gênante sur le climat

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales