Selon le Vatican, les Juifs n'ont pas besoin de se convertir pour aller au Paradis

Le pape François. © Tony Gentile Source: Reuters
Le pape François.

L'accès au Paradis est un débat récurrent du Vatican. Etant donné les relations historiquement compliquées entre Juifs et Chrétiens, une instance du Vatican a réaffirmé jeudi que les Juifs y ont accès au même titre que les Chrétiens.

L'idée n'est pas nouvelle, mais il s'agissait de réaffirmer la proximité entre les deux religions et de rappeler que le judaïsme ne devait souffrir d'aucune discrimination venant de l'église catholique. 

Jeudi, la réunion de la Commission du Vatican pour les relations religieuses avec les Juifs visait en effet à célébrer le 50ème anniversaire de la déclaration Nostra aetate, qui proclamait la relation unique entre Judaïsme et Chrétienté ainsi que «l'alliance irrévocable de Dieu avec Israel».

Adoptée en 1965 à l'issue du Concile du Vatican II, réputé pour avoir soufflé un vent de réforme sur l'église, Nostra aetate devait entériner l'idée selon laquelle l'Eglise catholique respecte et accepte les autres religions. 

Il y a 50 ans, Nostra Aetate visait ainsi, entre autres, à laver toute ambiguité dans les relations entre chrétiens et juifs, alors que l'église avait toujours plus ou moins clairement fait porter la culpabilité de la mort du Christ sur le peuple Juif, ce qui avait souvent justifié abus et persécutions. 

Selon Slate.fr, la question de l'accès au Paradis aurait également été abordée jeudi, confirmant que les Juifs y avaient bel et bien accès. 

Citant le prêtre James Martin, éditeur pour la publication catholique America Magazine, le site d'information explique que cette croyance dans le salut possible des Juifs était déjà présente dans l'Epître aux Romains de Saint Paul, mais ignorée ensuite pendant une longue période d'antagonisme «puis retrouvée par le Concile Vatican II». 

Le paradis pour tous ?

Selon le magazine catholique La Vie, le pape François avait déjà rappelé en mai dernier que la mort expiatoire de Jésus sur la croix avait permis la rédemption pour « tous les hommes». Interrogé sur les chances de rédemption pour les croyants des autres religions et des athées, le Saint-Père aurait précisé que celle-ci était possible pour tous, et «pas seulement les catholiques. Les athées eux aussi». 

Slate.fr s'interroge néanmoins sur les polémiques potentiellement liées à cette notion de rédemption, «étant donné que la croyance en Jésus est au fondement de l'idée catholique de salut». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales