L'émission de radio espagnole qui alliait judaïsme et satanisme provoque l'ire d'Israël

L'émission de radio associait judaïsme et satanisme.© Jerry Lampen Source: Reuters
L'émission de radio associait judaïsme et satanisme.

Une émission diffusée récemment sur la radio espagnole RTVE et qui affirmait que le judaïsme faisait la promotion du satanisme a soulevé la colère des Israéliens. Et pour cause, un des épisodes s'intitulait «Les juifs propagent le culte de Lucifer».

L'épisode controversé intitulé «des antres de l'enfer - Le peuple juif, propagateur du culte de Satan» a été diffusé dans l'émission de radio «A la Carta» sur la chaîne espagnole RTVE le 25 Juillet dernier. Et un peu moins d'un mois plus tard, cette semaine, il a fait grand bruit en Israël. 

L'épisode de 30 minutes débute sur une musique bien glauque. Puis le présentateur cite Jacob Frank, un obscure chef religieux juif polonais du XVIIIe siècle qui prétendait être la réincarnation du messie autoproclamé Sabbataï Tsevi et avait été excommunié par les autorités juives en raison de ses doctrines hérétiques et ses enseignements controversés.

La page de l'émission de radio.© RTVE.es
La page de l'émission de radio.

«Les Juifs ont d'abord propagé le culte de Lucifer dans plusieurs sociétés secrètes sataniques», poursuit le présentateur, cité par l'Agence télégraphique juive. «Grâce à la magie noire, les Israélites invoquaient les puissances des ténèbres avec une rationalité démoniaque».

Selon le synopsis de l'épisode, «les juifs, fondateurs des sociétés occultes et de la franc-maçonnerie ont introduit le culte de Lucifer».

Cependant, l'épisode n'explique pas ​​où et à quelle période de l'histoire de l'humanité exactement les Juifs auraient propagé «le culte de Satan», ni ne précise la façon dont beaucoup de juifs auraient rejoint le satanisme ou encore comment ils invoquaient ces prétendues «forces obscures».

L'épisode portant sur le présumé «satanisme juif» a été vivement condamné par Yigal Palmor, porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères entre 2008 et 2014 et Directeur des Affaires publiques et des communications de l'Agence juive pour Israël, dont le but premier est l'immigration des Juifs en Israël. 

«Comment une entité publique peut donner une tribune à ce genre d'idioties, emprunts d'un racisme vil et répugnant ? C'est le retour de l'Inquisition», a posté Palmor sur son compte Twitter. 

L'émission n'a, par ailleurs, pas été au goût de tout le monde. Beaucoup d'auditeurs ont régi sur les réseaux sociaux, accusant le programme de faire de l'incitation à la haine religieuse.

«Bravo RTVE pour votre propagation de la haine la plus ancestrale qui puisse exister dans le monde entier ! Comment ne pouvez-vous pas avoir honte ?»,  a écrit un utilisateur dans les commentaires adjacents au programme, tandis qu'un autre a affirmé avoir de sérieux doutes sur le fait qu'il s'agisse bien de journalisme. 

L'émission «A la Carta»semble être particulièrement portée sur les questions «sataniques». En effet, d'autres épisodes sont intitulés «Les secrets sataniques du Vatican», «Les enfants de Satan» ou encore «La silencieuse invasion démoniaque».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales