Club gay, salon de massage, maison close... Le quotidien pas très catholique de prélats du Vatican

Club gay, salon de massage, maison close... Le quotidien pas très catholique de prélats du Vatican © Alessandro Bianchi Source: Reuters
Les gardes suisses du Vatican

Des propriétés détenues par le Vatican à Rome serviraient de saunas miteux et de salons de massages où les prêtres ont des relations sexuelles tarifées, selon les dernières révélations embarrassantes pour l’Eglise.

Il est aussi dit que des responsables du Vatican autoriseraient que des logements soient loués à prix avantageux à des collègues puissants qui ferment les yeux sur ces accords financiers troubles ainsi que sur l’utilisation de ces adresses pour en faire des maisons de plaisir.

Parmi les propriétés citées dans le document, rendu public par une taupe du Vatican, certaines sont situées une rue proche du Parlement italien, ainsi qu’un solarium près de la place Barberini, selon des articles de presse. La Congrégation de la Propagation de la Foi, a été mise en avant dans cette liste. Elle détient des centaines de propriétés luxueuses dans le centre de Rome, pour un montant de plusieurs centaines de millions d’euros.

Il y a deux ans, le Vatican a acheté une part de 23 millions d’euros d’un immeuble de Rome situé au 2 via Carducci, qui hébergeait le Europa Multiclub, le plus grand sauna homosexuel européen. Des récits faisant état de visites de prêtres étaient légion, et une partie du site internet du sauna faisait la publicité de soirées spéciales, avec notamment une vidéo d’un homme hirsute, se déshabillant puis enfilant un habit de prêtre.

Le cardinal Tarcisio Bertone, qui a tenu la bourse du Vatican sous le précédent pape Benoit XVI, aurait été derrière l’achat de l’immeuble en 2008. Selon ces révélations, le cardinal Bertone aurait utilisé 200 000 euros issus d’une quête destinée à la médecine pour rénover son luxueux appartement.

Ces derniers jours, des dizaines de témoins ont été interrogés, dont au moins quatre prélats de haut rang. Ils sont suspectés d’avoir aidé monseigneur Vallejo Balda pour faire fuiter les documents. En attendant, les sources citées par l’agence de presse Ansa ont déclaré que le pape François espérait clore l’enquête et tirer un trait sur cette affaire avant le jubilée du Vatican qui commencera le 8 décembre. Certains observateurs pensent que ces révélations font partie d’une campagne destinée à saper les efforts du pape pour réformer la Curie.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»