Le Vatican en colère après le coming-out d'un prêtre polonais

Krzysztof Charamsa© Youtube
Krzysztof Charamsa

Le prêtre polonais Krzystof Charamsa a révélé son homosexualité dans des journaux italiens et polonais à la veille d'un Synode de la Famille au Vatican, provoquant l'ire du Saint-Siège qui a annoncé la mise à pied de certaines de ses fonctions.

 «Très sérieuse et irresponsable», c'est ainsi que le révérend Federico Lombardi, porte-parole du Vatican, a qualifié l'attitude du prêtre polonais Krzystof Charamsa, qui a révélé son homosexualité lors d'un entretien donné à des journaux italien et polonais à la veille d'un Synode sur la famille.

En savoir plus : L'antagonisme entre le Pape et le maire de Rome révélé par un canular radiophonique

Conscient des conséquences de ce coming-out, l'homme d'Eglise avait déclaré dans l'interview qu'il était «prêt à payer les conséquences de cela» mais que le moment était «venu pour l'Eglise d'ouvrir ses yeux concernant les croyants homosexuels et de comprendre que la solution qu'elle offre aux homosexuels, soit une abstention totale d'une vie amoureuse, est simplement inhumaine». 

En savoir plus : Le Pape François à l'ONU dénonce «la colonisation idéologique», en faisant allusion au mariage gay

S'exprimant à propos de la réunion devant se tenir au Vatican ce dimanche, le prêtre a déclaré : «J'aimerai dire au Synode que l'amour homosexuel est un amour qui nécessite une famille. Toute personne, y compris les homosexuels, les lesbiennes et les trans convoitent l'amour et le sens de la famille».

Considérant que le prêtre avait souhaité «placer l'assemblée du Synode sous une intense pression médiatique» le porte-parole du Saint-Siège a annoncé que Monseigneur Charamsa ne pourrait plus officier au Vatican, où il était membre de la Congrégation de la Foi depuis 2009, ainsi que dans les universités pontificales. Quant au maintien de sa fonction ecclésiastique, celle-ci est placée entre les mains de son évêque local. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales