Washington aurait appelé Berlin à engager plus de forces militaires contre Daesh

© Fabian Bimmer Source: Reuters

Après avoir salué l’implication de l’Allemagne en Syrie, Washington souhaite qu’elle envoie plus de soldats à la coalition internationale anti-Daesh menée par les Etats-Unis.

Selon la lettre adressée par le secrétaire de la Défense américain Ashton Carter à son homologue allemande, Ursula von der Leyen, les Etats-Unis cherchent à obtenir une contribution plus grande de Berlin pour combattre Daesh, rapporte le journal allemand Der Spiegel.

Le porte-parole du ministère allemand a à son tour confirmé au journal la réception de la lettre, ajoutant que la demande des Etats-Unis était étudiée. Aucun autre détail sur le contenu de la lettre n’a été révélé.

La semaine dernière, l’Allemagne a approuvé le déploiement de 1 200 militaires et six avions de reconnaissance Tornado en Syrie. Le navire de combat Sachsen sera aussi envoyé pour protéger le porte-avions français Charles de Gaulle.

Jeudi, dans le cadre de la mission militaire antiterroriste, le premier groupe de troupes allemandes est arrivé sur la base aérienne turque d'Incirlik, ensemble avec deux avions de reconnaissance et un avion de ravitaillement. Le reste doit s’y rendre en janvier.

Entretemps, la chancelière allemande Angela Merkel a souligné que le contingent n’allait pas travailler avec l’armée syrienne sur le terrain. «L’alliance internationale contre Daesh n’inclut pas Assad [président syrien] et ses troupes», a-t-elle précisé dans un entretien au journal Augsburger Allgemeine.

Dans le même temps, la chancelière a annoncé que Berlin ne pouvait pas rester passive et regarder «comment les terroristes brutaux et inhumains de Daesh continuent à avancer». Ils «construisent un règne de terreur dans certaines parties de l'Irak et de la Syrie», et «sont une menace directe» pour l’Europe, a-t-elle poursuivi.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales