Hannibal Kadhafi, fils de l'ex-président libyen, enlevé par un groupe armé au Liban

© Capture d'écran Twitter

Le cinquième fils de Mouammar Kadhafi, exilé à Oman depuis la chute du gouvernement de son père, aurait été fait otage par une milice libanaise, alors qu'il rendait visite à sa femme à Beyrouth.

Une source de sécurité a annoncé à l'agence de presse française AFP que Hannibal Kadhafi «qui se trouve au Liban, a été enlevé vendredi par un groupe armé», sans donner de précision sur l'identité des ravisseurs.

Vendredi 11 décembre au soir, il est apparu, le visage tuméfié, dans une vidéo de la chaîne télévisée libanaise Al Jadeed. S'il a vraisemblablement été battu, il y déclare néanmoins être «en bonne santé, heureux et détendu».

D'après le journal libanais anglophone Daily Star, le rapt pourrait avoir été perpétré par des membres du mouvement chiite libanais Amal, une milice qui a été fondée par l'imam Moussa Sader.

Aussi, dans la vidéo, on entend quelqu'un demander que si quelqu'un a des informations sur l'imam Moussa Sader, il doit se manifester. Cet imam était un leader chiite de nationalité libano-iranienne qui a disparu en Libye en 1978. Le Liban accuse l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi d'avoir orchestré sa disparition.

Médecin et militaire de formation, Hannibal est le cinquième des fils de Mouammar Kadhafi. Il est principalement connu pour ses démêlés avec la justice et sa personnalité sulfureuse. Il a notamment été inquiété par la justice pour des faits de violences conjugales, de bagarres ou encore de proxénétisme.

L'homme d'affaire vivait en exil à Oman avec sa mère et sa sœur, depuis la chute du gouvernement de son père en 2011 en Libye.

Lire aussi : Le fils de Mouammar Kadhafi, Saïf, condamné au peloton d'exécution en Libye

Saadi Kadhafi menacé d’abus sexuels dans une nouvelle vidéo

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales