La Ligue du Nord fait interdire le port du voile intégral dans les bâtiments publics en Lombardie

Des femmes portant le niqab© Ammar Awad Source: Reuters
Des femmes portant le niqab

La Lombardie, région italienne située au nord-est du pays, vient d’amender une loi afin de rendre le port de la burqa et du niqab illégal dans les bâtiments publics et les hôpitaux. L'application entrera en vigueur en janvier.

Les autorités régionales ont déclaré avoir réformé une loi datant de 1975 afin d’empêcher les gens d’entrer dans des bâtiments publics avec le visage couvert «sans raison valable».

Lire aussi : L’interdiction du port du voile intégral étendue au Cameroun suite à l'attentat à Maroua

«Nous avons mis à jour la loi et maintenant aucun individu avec le visage voilé ne sera autorisé à entrer [dans les bâtiments publics et hôpitaux]» a déclaré le gouverneur de Lombardie Robeto Maroni, du parti de droite italien la Ligue du Nord au Il Fatto Quotidiano.

Cette réforme est mise en place après les déclarations chocs du chef du parti, Matteo Salvini, concernant la communauté musulmane italienne, qui selon lui «menace l’identité» du pays. En novembre, Matteo Salvini avait affirmé, concernant une interdiction similaire en Suisse, que cela était «absolument correct».

Lire aussi : 10 000 euros pour le port du voile intégral en Suisse

Concernant cette loi suisse, qui prévoit des amendes allant de 100 à 10 000 francs pour les contrevenantes, un homme d’affaire franco-algérien a décidé de «neutraliser la loi» en payant toutes les amendes, sauf les plus élevées qu’il ira contester devant la Cour européenne des droits de l’Homme pour «peine excessive». Si Rachid Nekkaz est personnellement opposé au port du voile, il a déclaré se battre pour la liberté religieuse. En France, où le port est aussi interdit dans les lieux publics, l’homme d’affaire a déjà payé plus de mille contraventions.

Il y a des débats très vifs entre les érudits islamiques pour déterminer si le Coran contraint les femmes musulmanes à porter le voile ou non. «Pour moi, la burqa et le niqab n’ont rien à voir avec l’islam. Ce sont simplement des coutumes qui viennent de certaines régions du monde musulman», a déclaré Mouelhi Mohsen, un imam de Milan. «Mais dans un cas comme dans l’autre, les gens ne devraient pas être forcés à ne pas porter un vêtement par quiconque. Ce type de politiques ne fait que propager la peur et l’ignorance.»

Lire aussi : Face à la menace de Boko Haram, le Sénégal décide l'interdiction du port de la burqa

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales