L'Etat islamique publie une chanson de propagande en mandarin pour recruter des djihadistes chinois

Des femmes ouïgoures du nord-ouest de la Chine.  © Athit Perawongmetha Source: Reuters
Des femmes ouïgoures du nord-ouest de la Chine.

Alors que les publications en direction du public chinois sont d'habitude réalisées en langue turcique, utilisée par la communauté ouïgour, l'Etat islamique a publié une chanson en mandarin, dédiée aux jeunes ouïgours qui parlent ce dialecte.

La chanson de quatre minute prend la forme d’un chant islamique a capella, ou «nasheed», avec une voix masculine avec un effet de réverbération chantant : «Nous sommes les moudjahidin, nos ennemis sans honneur paniquent au-devant de nous» ou encore «Mourir en combattant sur le champ de bataille est notre rêve».

Aucun instrument de musique n’est utilisé dans la chanson car selon l’interprétation de l’Etat islamique de l’islam, ceci est interdit. La chanson a été publiée par le centre de communication Al-Hayat de l’EI, et diffusée via Twitter et l’application de messagerie Telegram, selon le groupe de renseignement SITE, qui surveille le radicalisme sur internet. SITE, a déclaré au Wall Street Journal que l’enregistrement était «un nouvel exemple du fait que l’EI est en train d’élargir sa base de soutien».


Lire aussi : La Chine a utilisé des lance-flammes pour éliminer des terroristes dans leur cache

Les musulmans ne représentent qu’entre 1 et 2% de la population chinoise, soit à peu près 21 millions de personnes. Il est rare que les documents de promotion de l’État islamique soient réalisés en mandarins. La plupart du temps, celles-ci sont en langue turcique, parlée par la minorité ouïgoure musulmane en Chine. Un mouvement séparatiste ouïgour cherche à établir un Etat indépendant en lieu et place du territoire occupé par ce groupe au nord-ouest de la Chine, dans la région de Xinjiang.

Error 404 — RT en français

Error 404






Page non trouvée


L'adresse a été saisie de manière erronée ou la page recherchée a été déplacée, mise à jour ou effacée.

Néanmoins, le mandarin devient la langue principale des jeunes ouïgours. Le groupe ethnique chinois Hui, composé de musulmans, parle le mandarin, mais a une tradition de pratique d’une forme modérée de l’islam.

Il est néanmoins peu probable que l’enregistrement atteigne le public chinois, étant donné que l’internet chinois est lourdement censuré.

Cette chanson est publiée plusieurs semaines après que l’Etat islamique ait exécuté l’otage chinois Fan Jinghui. En réponse le président chinois Xi Jinping avait déclaré : «Les terroristes sont l’ennemi commun de l’humanité». On estime entre 100 à 300 le nombre de chinois qui combattent entre la Syrie et l’Irak.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales