La Chine a utilisé des lance-flammes pour éliminer des terroristes dans leur cache

© China Stringer Network Source: Reuters

L’armée chinoise a recouru à des lance-flammes pour éliminer des terroristes qui se cachaient dans une caverne, selon un journal militaire. Les militaires ont lancé des grenades et du gaz lacrymogène avant d’utiliser des moyens plus radicaux.

Pékin a qualifié les terroristes d’«extrémistes guidés par l’étranger». Ils se cachaient dans une grotte, dans la région troublée de Xinjiang, dans l’ouest du pays. Les militaires chinois ont déclaré que ces derniers étaient responsables d’une attaque meurtrière qui a tué 16 mineurs dans la ville d’Aksou.

Le journal People’s Liberation Army (PLA) a fait savoir que 28 combattants avaient été tués après que les forces de sécurité les ont poursuivis dans les montagnes «comme des aigles découvrant leur proie».

Selon le journal, l’armée a essayé de faire sortir les terroristes de leur cache en lançant des grenades assourdissantes et du gaz lacrymogène. Mais compte tenu du peu d’effet de ces mesures, un commandant a ordonné d’utiliser les lance-flammes.

PLA Daily a indiqué que les combattants étaient sortis de la cave en brandissant des couteaux et qu’ils étaient «complètement anéantis».

Pékin affirme que le pays subit une véritable offensive terroriste dans la région du Xinjang qui se trouve à la frontière avec l’Asie centrale.

Ce n’est pas la première fois que les forces chinoises utilisent des lance-flammes contre une force «agressive». Ainsi, elles ont ainsi eu recours à des lance-flammes pour éliminer un nid de guêpes qui se trouvait à 30 mètres du sol, parce que ces insectes terrorisaient un village.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales