Au 3ème jour de l’incendie d’une plateforme de la Caspienne, on compte 7 morts et 23 disparus

© Capture d'écran du compte de Twitter de Fakt_Xeber

Les pompiers essayent d’éteindre un incendie sur la plate-forme pétro-gazière de Guneshli depuis la nuit de vendredi à samedi. Sur les 62 personnes qui s’y trouvaient au moment critique, 7 sont morts, 23 sont disparus et 32 ont pu être sauvées.

«Vers 13h20 (locales), les services des situations d’urgence ont retrouvé six dépouilles. Tous les corps ont été emmenés à bord d’un hélicoptère», a précisé le ministère des situations d’urgence azerbaïdjanais le 7 décembre.

Les secours ont déjà réussi à évacuer 32 employés de la plateforme qui s'étaient réfugiés dans des canots de sauvetage mais au moins 23 sont toujours portés disparus. «Le mauvais temps ne permet pas de poursuivre les recherches ou de les entamer sous les flots», a fait savoir le ministère qui a précisé que l’incendie n’était pas encore éteint. 

Selon la compagnie pétrolière Socar, qui gère la plateforme qui est l’objet de ce sinistre, une tempête a endommagé une conduite de gaz dans la section Guneshli du gisement d'hydrocarbures offshore en eaux profondes Azeri-Chiraq-Guneshli, dans le sud de la mer Caspienne.

Le parquet général azerbaidjanais a ouvert samedi une enquête afin de mettre à jour les éventuelles «infractions aux règles de sécurité incendie» qui auraient pu être commises.

Hier, le chef de l'Etat azerbaïdjanais, Ilham Aliev, a décrété un jour de deuil national. Les drapeaux étaient en berne dans le pays ainsi que sur les bâtiments de toutes ses représentations diplomatiques dans le monde. Tous les programmes de divertissement télévisés ont été annulés. 

Lire aussi : Une plateforme pétrogazière azerbaïdjanaise prend feu en mer Caspienne, 30 portés disparus (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales