L’Allemagne en feu : 200 attaques sur les centres d’accueil de réfugiés restent sans conséquences

Un centre d'accueil des réfugiés brûlé en Allemagne Source: Reuters
Un centre d'accueil des réfugiés brûlé en Allemagne

Des chiffres inquiétants montrent que la vague de violence contre les lieux d’accueil des réfugiés, y compris des incendie criminels mettant en péril la vie de leurs résidents, n’aboutissent que très rarement à des poursuites judiciaires.

Seule une minorité des crimes liés aux attaques contre les abris des réfugiés font l’objet d’une enquête, et encore moins sont finalement traduits en justice, a annoncé le journal allemand Die Zelt dans son nouveau rapport publié vendredi. D’après les révélations de l’équipe du journal, 222 attaques criminelles de ce genre ont eu lieu durant l’année 2015, chacune ayant entrainé des blessures ou un risque de blessures.

Sur ces 222 incidents, 93 ont eu lieu alors que des réfugiés se trouvaient à l’intérieur des bâtiments, ce qui implique que les malfaiteurs ne se souciaient guère du sort des occupants.

Seuls huit cas d’accusation ont été portés et uniquement quatre auteurs d’attaques ont été condamnés en 2015. Et ce, bien que 104 personnes aient été blessées dans ces attaques, «qui n’ont pas fait de morts, par pur hasard», d’après Die Zeit.

En savoir plus : Intensification des violences contre les migrants en Allemagne, 6 réfugiés victimes d'agressions

Les attentats contre les sites d’accueil pour les réfugiés, qu’ils soient habités ou pas, se sont multipliés depuis octobre 2015. La majorité de ces incidents ont eu lieu en Etat de Saxe, à l’est de l’Allemagne.

Les policiers éprouvent des difficultés à appréhender les malfaiteurs. En effet, la plupart des attaques ont lieu la nuit, dans des zones éloignées des centres villes. Les malfaiteurs jettent le plus souvent des cocktails Molotov dans les fenêtres de ces bâtiments depuis des voitures, et l’incendie ainsi engendré détruit généralement toutes les pièces à conviction. «Dans plusieurs endroits en Allemagne, la police manque de personnel pour poursuivre les criminels», notent également les journalistes de Die Zeit.

En savoir plus : Allemagne, un parti d'extrême droite tire bénéfice de la crise des réfugiés

L’Europe traverse une crise migratoire massive, qui est considérée comme la plus importante depuis la Seconde guerre mondiale. D’après les dernières estimations, l’Allemagne seule a déjà accueilli près de 800 000 demandes d’asile, alors que ce nombre risque de ne pas diminuer l’année prochaine. Une partie considérable de la population allemande accuse le gouvernement d’Angela Merkel de cette situation, critiquant sa politique de «portes ouvertes», alors que d’autres craignent que l’afflux migratoire puisse provoquer le renforcement des mouvements de droite et une radicalisation de la société.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales