Des groupes juifs allemands et autrichiens veulent limiter la venue de migrants dans leurs pays

Oskar Deutsch discute avec le président autrichien Fischer  devant le mémorial de l'Holocauste © Leonhard Foeger Source: Reuters
Oskar Deutsch discute avec le président autrichien Fischer devant le mémorial de l'Holocauste

Deux organisations communautaires juives ont appelé à réguler le flux de migrants à cause des problèmes d’intégration que pourraient causer les arrivants musulmans, causant un fort mécontentement chez une organisation de charité pro-réfugiée.

Le gouvernement de la chancelière Angela Merkel a ouvert les portes de l’Allemagne aux demandeurs d’asiles fuyant le conflit en Syrie, et les arrivées en provenance de ce pays et d’autres zones de conflit devraient atteindre un million de personnes cette année.

Lire aussi : L’Allemagne se met à respecter les accords de Dublin et renvoie des Syriens à la frontière de l’UE

«Tôt ou tard nous n’aurons pas d’autre choix que de mettre une limite» a déclaré le président du conseil Joseph Schuster au quotidien Die Welt. «Le flux de réfugiés a deux facettes. Il faut considérer les deux : de nombreux réfugiés fuient la terreur de l’Etat islamique et veulent vivre en paix et en liberté, mais en même temps ils sont issus de cultures où la haine du juif et l’intolérance ont une place prépondérante. Ne pensez pas seulement aux juifs, pensez à l’égalité hommes-femmes, ou aux homosexuels» a-t-il déclaré.

Lire aussi : Un Guantánamo européen ? La curieuse idée de l'extrême-droite autrichienne

En Autriche, l’Organisation de la Communauté Juive (IKG), a fait le même type de déclaration. Son président Oskar Deutsch a dit à des journalistes à Vienne que «certains de ces soi-disant réfugiés auront grandi en pensant que l’antisémitisme est normal. Cela serait terrible si cela advenait en Autriche». Le représentant a ajouté : «La question est de savoir combien de réfugiés un pays peut accepter. Nous avons atteint les limites de nos capacités».

Les déclarations de Schuster ont été critiquées par le groupe Pro Asyl, qui a affirmé qu’il était malheureux qu’une organisation juive partage la même position que les conservateurs bavarois du parti CSU. «Il est déconcertant de voir le CSU et le Conseil Central des Juifs demander la suspension de la convention européenne des droits de l’homme» a déclaré un porte-parole de Pro Asyl.

Lire aussi : Yanis Varoufakis : «la crise des migrants est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase»


En France, le grand rabbin Haïm Korsia avait en septembre dernier appelé de ses vœux «un sursaut civique et humain, des gestes forts de notre pays et de l’Union européenne pour que des solutions soient trouvées au plus vite». Lors de son discours, il avait cité un verset biblique qui entre en résonance avec les déclarations des représentants juifs autrichiens et allemands vaut pour chacun : "Tu aimeras l’étranger comme toi-même, car tu as été étranger en terre d’Egypte"», et conclu en affirmant que «Les migrants sont nos frères en humanité».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales