Lors de l'entretien avec son homologue turc, Lavrov n’a rien appris de neuf sur le crash du SU-24

Sergueï Lavrov Source: Reuters
Sergueï Lavrov

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov rencontre à Belgrade son homologue turc Mevlut Cavusoglu suite à la dégradation des relations entre les deux pays après le crash du SU-24 abattu par la Turquie.

La rencontre a eu lieu en marge de la conférence des ministres de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE). Selon le ministre russe, elle n’a pas aidé à résoudre les problèmes existants dans les relations entre Ankara et Moscou.

«On a n’a entendu rien de nouveau. Le ministre turc a confirmé la position que le président de la Turquie a annoncé publiquement», a précisé Sergueï Lavrov.

Cependant, au cours de l’entretien avec le secrétaire d’Etat américain John Kerry, les diplomates ont réussi à trouver une entente commune sur la nécessité de la fermeture de la frontière séparant la Turquie et la Syrie.

«Nous avons discuté avec Kerry de la lutte contre Daesh», a fait savoir le ministre. «Nous avons parlé des mesures portant sur la fermeture des frontières turco-syrienne et turco-irakienne, puisque tout cela est connecté. Nous avons partagé nos idées sur la façon de le faire».

Le chef américain de la diplomatie a aussi mentionné que les Etats-Unis étudient les données présentées par le ministère russe de la Défense comme preuve des allégations accusant la Turquie d’avoir acheté du pétrole à Daesh.

Plus tôt, le ministre russe a fait savoir que le côté turc avait demandé la tenue d’un entretien, et répondu qu’il ne refuserait pas de rencontrer son homologue turc.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales