Recep Erdogan nie toute complicité dans la vente du pétrole de Daesh malgré les assertions russes

Source: Reuters

Après le point presse de la Défense russe qui a montré les trois itinéraires précis utilisés par les terroristes pour écouler le pétrole qu’ils vendent en toute illégalité à travers la Turquie, le président turc répète qu’il n’est pas au courant.

«La Turquie n’a pas perdu la conscience au point de recevoir du pétrole des organisations terroristes», a déclaré le président turc, Recep Tayyip Erdogan, au Qatar où il se trouve actuellement en visite.

Le 30 novembre, le président turc avait déjà déclaré qu’il démissionnerait si les achats de pétrole auprès de Daesh étaient avérés. «Nous ne sommes pas malhonnêtes au point d’acheter du pétrole aux terroristes. S’il est prouvé que nous l’avons fait, je quitte mon poste. Nous allons nous pencher là-dessus», avait-il promis. Mais pour l’instant, les éléments avancés par le ministère russe de la Défense ne semble pas de nature à le laisser honorer son engagement.

En savoir plus : Erdogan est prêt à démissionner si les achats de pétrole auprès de Daesh sont prouvés

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales