Le Premier ministre turc souhaiterait un canal d’information militaire avec la Russie

Source: Reuters

Ahmet Davutoglu a appelé à la création d'un canal d’information militaire avec la Russie pour prévenir les incidents dans l’espace aérien et éviter que le funeste épisode du SU-24 russe, abattu la semaine dernière, se reproduise, rapporte Reuters.

«La Turquie a toujours été contre les tensions et les conflits. Nous n’avions pas l’intention d’abattre une avion russe. Nous ne savions pas que c'était un avion russe. Nous défendions nos frontières que l’avion avait violées. La crise syrienne n’est pas une crise entre la Turquie et la Russie», a déclaré Ahmet Davutoglu lors d'une conférence de presse.

«Au lieu d'accusations injustifiées, les parties doivent se mettre à la table de négociations et discuter de tout. Les canaux pour le dialogue seront ouverts et tous les autres canaux pour des contacts seront aussi ouverts», a-t-il poursuivi.

Lire aussi : le SU-24 russe a été abattu pour sécuriser les livraisons de pétrole de Daesh

Le 24 novembre, un chasseur F-16 turc a abattu un bombardier russe SU-24 au-dessus de la Syrie. Ankara affirme que l'avion de combat russe avait violé son espace aérien mais Moscou rejette cette accusation, en avançant des éléments de preuve fournis par son service de renseignement.

Hier, le premier ministre turc Ahmet Davutoglu a annoncé que le gouvernement turc n'avait aucune intention de présenter ses excuses à la Russie à la suite de cet incident.

«Aucun premier ministre ou président turc ne s'excusera [...] pour avoir fait son devoir. La protection de l'espace aérien turc et des frontières turques est un devoir national et notre armée a fait son travail en défendant cet espace aérien», a-t-il déclaré aux médias après avoir rencontré, à Bruxelles, le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales