Bruxelles : une fausse alerte terroriste a provoqué une opération de police dans le centre-ville

© Yves Herman Source: Reuters

Une opération de police a eu lieu dans le centre de Bruxelles, près de la Grand Place et des militaires ont été vus dans l’hôtel Radisson. Mais il s'agissait d'une fausse alerte.

La tension était perceptible en début de soirée dans la capitale belge. Les forces de police ont ainsi interdits aux clients de l'hôtel Radisson de sortir de l'établissement. D’après le journaliste de ITN Channel 4 News, Stuart Webb, des soldats ont dit «poliment, mais fermement au producteur de rester à l’intérieur pour raisons de sécurité», soulignant que la menace d’attaque était réelle.

Un témoin dans un restaurant situé à proximité a confié à RTL que la police avait ordonné aux clients de l’établissement de terminer leur repas mais d’«attendre leur signal pour sortir».

En savoir plus : Menace terroriste «sérieuse et imminente» à Bruxelles : deux hommes activement recherchés

Tout le quartier dans lequel se trouve la rue du Midi, dans le centre de la capitale belge, a été bouclé. Les clients ont été évacués de certains bars et restaurants, selon des informations diffusées sur des réseaux sociaux.

La police a même ordonné aux habitants la Rue du Midi de fermer leurs fenêtres. Les forces de sécurité ont bouclé la rue et des rues adjacentes, selon le site LaLibre.be.

En savoir plus : Ecoles et métro de Bruxelles resteront fermés lundi à cause de la menace terroriste

Le calme est toutefois revenu quelques dizaines de minutes plus tard. D’après le journaliste Jeremy Audouard, la police a «répondu à une fausse alerte». «La situation se détend dans le quartier de la Grand Place en ce moment», a-t-il écrit sur son compte Twitter en ajoutant que la place reste ouverte au public.

Aucune confirmation de la tenue d’une opération spéciale n’a pu être obtenue auprès de la police ou des autorités locales, selon la RTBF.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales