Menace terroriste «sérieuse et imminente» à Bruxelles : deux hommes activement recherchés

Militaires et policiers se mêlent à la population, sur la grand place de Bruxelles© Yves Herman Source: Reuters
Militaires et policiers se mêlent à la population, sur la grand place de Bruxelles

Les autorités belges ont relevé à son maximum le niveau d’alerte terroriste à Bruxelles. Quatre personnes ont été interpellées. La police recherche également deux hommes dont l'un pourrait transporter une bombe.

En alerte terroriste maximum, la Belgique est définitivement sous la menace ce samedi. Selon le quotidien belge Le Soir, au moins deux terroristes sont actuellement activement recherchés. L'un d'eux transporterait même une bombe qui serait identique à celles utilisées à Paris.

Aux alentours de 15h samedi, les forces spéciales de la police fédérale sont intervenues  sur la place du Grand Sablon à Bruxelles, a expliqué à l'agence Belga un militaire présent sur place.

En cause, un véhicule suspect avec quatre personnes à bord. Les quatre individus ont été interpellés, sans que l'armée ou la police ne donne plus d'informations pour le moment. 

Le niveau maximal de 4 concerne les menaces d’attentat «sérieuses et imminentes» et a été décidé conjointement par le ministère belge de l’Intérieur et le centre de gestion des crises OCAM, chargé d’évaluer la plausibilité d’une menace. Dans le reste du pays, le niveau d’alerte reste de 3, c’est-à-dire que la menace y est considérée «possible et vraisemblable».

© RT

L’ensemble des stations de métro de Bruxelles restera donc fermé ce samedi 21 novembre, a indiqué la compagnie nationale de transports Stib, expliquant sur son site internet qu’il s’agissait d’«une précaution» sur ordre de police.

Le centre de crise OCAM a également recommandé de procéder à «l’annulation des grands événements» en région bruxelloise, ainsi qu’à «la suppression des matchs de football de première et deuxième division de ce weekend», mesures qui sont pour le moment laissée à l'appréciation des autorités régionales.

© RT

Le seuil d’alerte maximal de 4, appliqué à la région bruxelloise, intervient quelques heures après qu’un suspect ait été inculpé en Belgique pour terrorisme. La justice belge estime que celui-ci aurait un lien avec les attaques djihadistes qui ont frappé Paris le 13 novembre et fait 130 morts. Le parquet a indiqué avoir retrouvé des armes lors d'une perquisition à son domicile, mais pas d'explosifs. Il s’agit du troisième individu incriminé sur le territoire belge pour des liens avec ces attentats.

En savoir plus : La Belgique, premier fournisseur de recrues à Daesh par habitant, selon les Nations-Unies

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales