La Chambre des Représentants US vote des conditions drastiques pour accueillir les réfugiés syriens

La Chambre des Représentants des Etats-Unis© Jonathan Ernst Source: Reuters
La Chambre des Représentants des Etats-Unis

La Chambre des Représentants des Etats-Unis a voté une loi qui accroît considérablement la sécurité concernant la venue des réfugiés syriens et irakiens, bloquant le plan de Barack Obama pour leur accueil.

Le résultat final des votes comptabilisait 289 voix pour, et 137 contre. 48 Démocrates, soit un quart des représentants du parti n’ont pas suivi la ligne et ont voté en faveur de la loi. Seuls trois Républicains ont voté contre.

Suite aux attaques de Paris, l’opposition à l’accueil de réfugiés syriens aux Etats-Unis a augmenté dans de nombreux Etats. Les Etats-Unis prévoyaient d’accueillir 30 000 réfugiés venant de Syrie en 2016, après que des centaines de milliers soient venus en Europe cet été. Mais, 31 États ont fait savoir qu’ils voulaient freiner leur venue, voire de l’arrêter totalement, mettant en avant des inquiétudes concernant la menace terroriste. Deux des terroristes impliquées dans les attaques de vendredi dernier sont arrivés en Europe en tant que demandeurs d’asile.

La résolution 4038, appelée «loi de sûreté américaine de 2015» a été portée par les parlementaires Républicain Mike McCaul (Texas) et Richard Hudson (Caroline du Nord). La loi exige que les institutions sécuritaires américaines (FBI, la sécurité intérieure, et la Direction du renseignement national) certifient que chaque réfugié admis aux Etats-Unis «ne représente pas une menace nationale», selon McCaul, président du comité à la sécurité intérieure de la Chambre.

Le débat a été divisé entre les partis, avec les Républicains qui avançaient qu’il s’agissait d’une mesure destinée à protéger les Etats-Unis des militants de l’Etat islamique qui pourraient être infiltrés parmi les réfugiés syriens, tandis que les Démocrates affirmaient qu’il s’agissaient d’attaques xénophobes de la politique d’accueil des réfugiés du président Obama.

Lire aussi : Berlin refuse tout lien entre les attaques de Paris et la crise migratoire

La loi vise à assurer que «les terroristes ne profitent pas d’une zone de sécurité pour assassiner des Américains» a déclaré la représentante Républicaine Dana Rohrabacher.

«L’Etat islamique ne peut neutraliser les responsables de la sécurité des Etats-Unis, mais cette loi le peut» en exigeant aux directeurs des agences sécuritaires et de renseignement de signer personnellement chaque évaluation sécuritaire des réfugiés, a déclaré le Démocrate californien Brad Sherman.

Durant une conférence de presse, le Républicain Paul Ryan, a estimé que passer en revue les réfugiés afin qu’un évènement comme ceux de Paris n’arrive pas aux Etats-Unis «n’est que du bon sens», ajoutant que les Etats-Unis sont «une nation compatissante» qui «n’a pas à choisir parmi ses valeurs». Protéger la sécurité des Etats-Unis «n’est pas un sujet partisan», a déclaré Ryan, en faisant remarquer que la menace de Barack Obama d’opposer son véto à cette résolution le rendait «perplexe».

Lire aussi : La Croatie refuse d'accepter des migrants que la Slovénie veut refouler

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales