Une section de Daesh chercherait à produire des armes chimiques

Source: Reuters

L’Etat islamique comprend une branche dédiée à la création d’armes chimiques, a fait savoir AP, faisant référence à des responsables irakiens et américains, confirmant les craintes exprimées par Manuel Valls plus tôt dans la journée.

Une branche spéciale a été mise en place par Daesh afin de développer une arme chimique pour le groupe terroriste, en utilisant des scientifiques irakiens et syriens, mais aussi d’autres spécialistes venant d’autres pays de la région, a expliqué AP, citant des sources du renseignement américain et irakien.

Bien que Daesh s’est déjà servi de gaz moutarde sur les champs de bataille, les agences américaines de renseignement sont sceptiques quant à la capacité des terroristes à produire des armes chimiques sophistiquées susceptibles d’être utilisées dans de potentielles attaques terroristes.

Dans le même temps, des responsables irakiens ont prévenu que les combattants de Daesh, contrôlant de larges territoires en Irak et en Syrie, ont la voie libre pour mener toutes sortes d’expérimentation, laissant les forces irakiennes dans l’ignorance.

«Ils [Daesh] ont la liberté absolue pour choisir les lieux pour installer leurs laboratoires et sites de production, et disposent d’un grand nombre d’experts, autant civils que militaires, pour les assister», a expliqué un haut représentant du renseignement irakien à AP.

Ayant peur que Daesh n’utilise des armes chimiques lors de prochaines attaques, les forces irakiennes ont commencé à distribuer des masques à gaz et des tenues de protection aux troupes stationnées à l’ouest et au nord de Bagdad. Près de 25% des soldats ont pour l’instant été équipés de masques, a noté l'agence.

De plus, la Russie a fourni aux forces irakiennes 1 000 tenues de protection contre les attaques chimiques, a ajouté Hakim al-Zamili, le chef du Comité pour la sécurité et la défense du Parlement irakien.

Jeudi, devant les députés, le Premier ministre Manuel Valls a énuméré les mesures qu'il compte mettre en œuvre en réponse aux attentats qui ont ensanglanté Paris, en prévenant du «risque d’utilisation d'armes chimiques ou bactériologiques» par Daesh.

Aller plus loin : une ceinture explosive sur Times Square, la nouvelle vidéo choc de Daesh qui menace New-York

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales