Le ministre chinois de la Défense décline une rencontre avec son homologue américain

Le ministre chinois de la Défense décline une rencontre avec son homologue américain Source: AFP
Le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin durant une cérémonie officielle le 29 mai 2023.
Suivez RT en français surTelegram

Le Pentagone a annoncé le 29 mai que la Chine avait rejeté une proposition de rencontre entre le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin et son homologue chinois Li Shangfu.

«La [République populaire de Chine] a informé les Etats-Unis qu'elle avait décliné notre invitation adressée début mai au ministre de la Défense chinois à rencontrer le secrétaire [à la Défense Lloyd] Austin à Singapour», a indiqué le Pentagone dans une déclaration publiée dans le Wall Street Journal le 29 mai.

La rencontre était prévue en marge du forum sur la sécurité de Shangri-La, à laquelle le ministre chinois doit participer au cours de son voyage à Singapour du 31 mai au 4 juin.

«Le Département attache une grande importance au maintien d'un dialogue entre les autorités militaires entre Washington et Pékin pour s'assurer que la compétition ne se mue pas en conflit,» pouvait-on lire dans l'article du quotidien américain. En outre, le texte citait l'avis d'un officier américain jugeant la réaction chinoise «inhabituellement brutale.»

Les Chinois ne sont pas dupes

Plus tôt au mois de mai, le Financial Times avait rapporté les propos des Chinois qui considéraient comme «peu probable» une rencontre entre les deux ministres de la Défense en raison des sanctions imposées à Li Shangfu du fait de son rôle supposé dans la fourniture d'armes à la Russie, une accusation rejetée par Pékin.

La semaine dernière, le ministre des Affaires étrangères chinois avait émis des doutes sur la sincérité des Américains dans leur volonté d'engager le dialogue alors qu'ils «n'avaient de cesse d'éliminer la Chine par tous les moyens possibles».

Lors de son dernier sommet à Hiroshima du 19 au 21 mai, le G7 a égrainé les accusations contre la Chine, citant la «coercition économique», la violation des droits de l'homme et l'aggravation des tensions dans le détroit de Taïwan. A son tour, la Chine a reproché aux membres du G7 leur volonté hégémonique et leur ingérence dans les affaires intérieures chinoises.

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix