L'Afrique du sud annonce un exercice maritime multilatéral avec la Russie et la Chine

Un drapeau sud-africain devant un bâtiment du gouvernement sud-africain au Cap (image d'illustration).© RODGER BOSCH Source: AFP
Un drapeau sud-africain devant un bâtiment du gouvernement sud-africain au Cap (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Pretoria a annoncé l'organisation de manœuvres communes avec les marines russe et chinoise au large de ses côtes. L'Afrique du Sud figure parmi les pays qui refusent de se joindre aux condamnations occidentales de l'offensive russe en Ukraine.

«L'Afrique du Sud va accueillir la marine chinoise et celle de la Fédération de Russie lors d'un exercice maritime multilatéral entre le 17 et 27 février. [...] Ce sera la deuxième fois qu'un tel exercice se déroule en présence des trois forces navales, le premier ayant eu lieu en novembre 2019 au Cap, en Afrique du Sud», a fait savoir le 19 janvier l'armée sud-africaine par voie de communiqué. 

A travers ces manœuvres communes, qui se dérouleront au large de Durban (le plus grand port d'Afrique australe) et de Richards Bay quelque 180 kilomètres plus au nord, Pretoria entend« renforcer les relations déjà florissantes entre l'Afrique du Sud, la Russie et la Chine».

Concrètement, ces manœuvres mettront en présence plus de 350 militaires sud-africains «provenant de plusieurs services et divisions aux côtés» de «leurs homologues russes et chinois dans le but de partager des compétences et des connaissances opérationnelles», précise encore le communiqué. 

La neutralité sud-africaine sur la guerre en Ukraine

L'Afrique du Sud, une des puissances du continent qui a rejoint le groupe des Brics en 2011, a adopté une position neutre depuis le début de l'intervention militaire russe en Ukraine le 24 février 2022, refusant de se joindre aux appels occidentaux à condamner Moscou. Cette position l'a notamment conduite à s'abstenir lors du vote le 2 mars 2022 d'une résolution de l'ONU qui exigeait que «la Russie cesse immédiatement de recourir à la force contre l'Ukraine».

Le vote avait alors recueilli 58 abstentions, dont 16 pays du continent africain, sur les 193 pays membres de l'Assemblée générale de l'ONU, comme le relevait TV5 Monde. L'Afrique du Sud s'était également abstenue lors du vote portant sur la suspension de la Russie du Conseil des droits de l’homme des Nations unies, avec 58 autres Etats.

En septembre 2022, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a, lors d'un déplacement à Washington, critiqué un texte censé «contrer les activités néfastes de la Russie en Afrique». Son adoption «donnerait l'impression que l'Afrique est punie parce qu'elle a la Russie pour partenaire», avait-il assuré.

Le mois suivant, la présidence sud-africaine avait décidé de laisser arriver dans ses eaux un mégayacht appartenant à l'homme d'affaires russe Alexeï Mordachov, réaffirmant ainsi sa neutralité dans le conflit en Ukraine. «L'Afrique du Sud n'a aucune obligation légale de respecter les sanctions imposées par les Etats-Unis et l'UE», avait alors déclaré le porte-parole présidentiel, Vincent Magwenya, lors d'un point de presse.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix