Allemagne : la police arrête des militants anti-charbon à Lützerath, dont Greta Thunberg

Allemagne : la police arrête des militants anti-charbon à Lützerath, dont Greta Thunberg© RT FRANCE
La police allemande a procédé à des interpellations le 17 janvier à Lützerath dans l'ouest de l'Allemagne où des militants écologistes sont mobilisés contre l'extension d'une mine de charbon.
Suivez RT France surTelegram

La police allemande a procédé à des interpellations le 17 janvier à Lützerath dans l'ouest de l'Allemagne où des militants écologistes sont mobilisés contre l'extension d'une mine de charbon justifiée par la crise énergétique que connaît l'Allemagne.

Des centaines de militants pour le climat se sont rassemblés à Lützerath le 17 janvier pour une marche. La police y affronte depuis cinq jours des militants anti-charbon, cherchant à les expulser du village pour permettre l'expansion d'une mine de lignite.

L'agence RUPTLY a filmé l'intervention de la police sur place, on la voit faire usage de spray lacrymogène et procéder à des interpellations. Le village, qui doit être rasé, a été vidé des militants qui l'occupaient. Parmi eux, des membres des groupes écologistes bien connus «Extinction Rebellion», «Last Generation» et «Scientist Rebellion». 

Une visite de marque 

On trouve aussi parmi les interpellés la militante suédoise Greta Thunberg, devenue la coqueluche des médias pour avoir séché ses cours à l'école afin de manifester devant le parlement de son pays contre «l'inaction climatique». Cette dernière a passé quelques heures en garde à vue, le temps pour la police de procéder au contrôle d'identité des personnes embarquées parce qu'elles se trouvaient dans une zone dangereuse. 

Les images de la jeune femme portée par les policiers ont fait le tour du monde. Sur d'autres images plus incongrues, on la voit tout sourire entourée de policiers casqués, se prêtant à une séance photo ce qui a suscité nombre d'interrogations sur les réseaux sociaux. 

Prisonnière d'une politique énergétique incohérente, l'Allemagne n'a d'autre choix que d'utiliser le charbon, énergie très polluante, pour surmonter la crise. Bien que comportant des écologistes en son sein, le gouvernement allemand justifie cette extension de mine par l'interruption de la livraison du gaz russe. 

L'extension de cette mine de lignite, appartenant au groupe énergétique allemand RWE, était prévue depuis des années et a abouti récemment.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix