Manifestation anticharbon en Allemagne : Greta Thunberg interpellée par la police devant les caméras

- Avec AFP

Manifestation anticharbon en Allemagne : Greta Thunberg interpellée par la police devant les caméras© FEDERICO GAMBARINI / DPA / AFP
images
Greta Thunberg a été interpellée, sourire aux lèvres, face aux caméras.
Suivez RT France surTelegram

Présente lors d'une manifestation contre l'extension d'une mine de charbon en Allemagne (qui implique de raser le hameau de Lützerath), la militante suédoise a été interpellée, sourire aux lèvres, devant les caméras.

L'activiste écologiste suédoise Greta Thunberg et d'autres manifestants ont passé quelques heures en garde à vue le 17 janvier après avoir protesté contre l'extension d'une mine de charbon dans l'ouest de l'Allemagne, selon une source policière.

Le groupe de manifestants avait été interpellé après s'être approché de la mine, une immense fosse d'où est extrait la lignite, un combustible particulièrement polluant. 

«Ils ont été transportés en bus hors de la zone dangereuse», a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police locale, ajoutant que leur identité avait été vérifiée, puis qu'ils avaient été relâchés. Leur remise en liberté aurait pris «plusieurs heures», d'après la même source.

Sur des images publiées sur les réseaux sociaux, Greta Thunberg, vêtue de noir et sourire aux lèvres, est montrée empoignée, puis portée par des policiers dans le cadre de son évacuation.

Dans une autre vidéo, on peut voir l'activiste maintenue par les forces de l'ordre, devant les caméras, dans une ambiance plus détendue.

La manifestation a pourtant été marquée par des tensions avec la police, qui a fait usage de gaz lacrymogène pour tenter de disperser les protestataires.

La militante suédoise est en Allemagne depuis plusieurs jours pour soutenir les opposants à l'extension de la plus grande mine à ciel ouvert du pays, dans le bassin rhénan, qui doit prochainement engloutir un hameau nommé Lützerath.

Ce hameau occupé par des défenseurs du climat qui voulaient empêcher sa destruction a été évacué par la police, qui en a sorti plusieurs centaines de personnes, réfugiées dans des arbres et des fermes abandonnées.

Malgré la fin de l'opération policière, qui a duré plusieurs jours, les opposants ne désarment pas. Ils avaient organisé le 14 janvier une manifestation qui a réuni plus de 15 000 participants venus de toute l'Allemagne. Des échauffourées ont fait plusieurs dizaines de blessés parmi les manifestants et les forces de l'ordre.

Les actions de protestation se sont poursuivies ce 17 janvier avec des occupations de voies de chemin de fer, des blocages de routes et de bâtiments, notamment dans l'ouest de l'Allemagne. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix