Manifestation à Berlin contre la destruction d'un village pour étendre une mine de charbon

Manifestation à Berlin contre la destruction d'un village pour étendre une mine de charbon
Suivez RT France surTelegram

Des militants de gauche et écologistes ont manifesté à Berlin pour protester contre la démolition programmée du village de Lützerath pour étendre une exploitation de charbon. La zone, occupée par des activistes, doit être évacuée.

Des centaines de personnes ont défilé à Berlin le 9 janvier pour protester contre le projet de destruction du village de Lützerath en Rhénanie-du-Nord-Westphalie prévu dans le cadre de l'extension très controversée d'une mine de charbon. La plupart des manifestants étaient vêtus de noir, certains brandissaient des banderoles où était inscrit : «Solidarité avec Lutzerath».  

Opposés au projet, des militants anti-charbon – qui campent depuis plusieurs mois dans la zone du village abandonné – sont sommés par les autorités de quitter les lieux pour permettre au groupe énergétique allemand RWE de démarrer des travaux d'excavation et ainsi agrandir la mine de Garzweiler. Les contestataires ont notamment érigé des barricades et construit des abris dans les arbres pour empêcher l'action des forces de l'ordre qui ont entamé les préparatifs pour l'évacuation. Les habitants ont quant à eux été expropriés il y a plusieurs années. 

Bien que des écologistes fassent partie de l'actuelle coalition gouvernementale, les dirigeants allemands justifient la poursuite de l'exploitation du charbon en raison de la crise énergétique. 

Le groupe RWE a accepté de mettre un terme en 2030 à l'exploitation du charbon pour produire de l'électricité dans cette région rhénane, soit huit ans plus tôt que l'échéance programmée à l'origine. Mais en attendant il a pu sceller un compromis avec le gouvernement pour étendre son exploitation minière. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix