Plusieurs leaders de l'opposition déchus de leur nationalité ukrainienne, annonce Volodymyr Zelensky

Plusieurs leaders de l'opposition déchus de leur nationalité ukrainienne, annonce Volodymyr Zelensky Source: Sputnik
L'ancien député ukrainien Viktor Medvedchouk.
Suivez RT France surTelegram

Accusés d'être pro-russes, Viktor Medvedchouk – chef du parti désormais interdit Plateforme pour la vie – ainsi que plusieurs autres députés de l'opposition, anciens et actuels, ont été déchus de leur nationalité ukrainienne.

Sur la base de documents rédigés par le Service de sécurité ukrainien (SBU) et les autorités migratoires, les anciens députés Viktor Medvedchouk – ex-leader du parti d'opposition Plateforme pour la vie, interdit par les autorités – Andrey Derkach, Taras Kozak et le député Renat Kuzmin ont été déchus de leur citoyenneté ukrainienne, a annoncé le 10 janvier Volodymyr Zelensky, assurant que la mesure était conforme à la Constitution.

«Si un parlementaire choisit de servir non pas le peuple ukrainien, mais les tueurs qui sont venus en Ukraine, alors nous agissons en conséquence», a expliqué le président ukrainien, sous-entendant que les parlementaires déchus de leur citoyenneté avaient collaboré avec la Russie. «Ce ne sont pas les dernières décisions de ce type. Les services spéciaux sont à l'œuvre», a par ailleurs menacé le chef d'Etat.

Les quatre hommes politiques avaient quitté l'Ukraine dans un contexte de répression de l'opposition par le gouvernement à la suite du déclenchement de l'opération militaire russe, en février 2022.

Arrêté en avril, peu après que son parti – le deuxième plus important du pays – a été déclaré illégal, comme une douzaine d'autres groupes qui s'opposaient aux autorités de Kiev, Viktor Medvedchouk a été détenu plusieurs mois en Ukraine. Il a été libéré en septembre dans le cadre d'un important échange de prisonniers entre Kiev et Moscou. Dans le cadre de cet échange, 55 soldats de Russie et du Donbass sont rentrés chez eux, tandis que l'Ukraine a récupéré 150 de ses soldats, dont de nombreux combattants du bataillon nationaliste Azov, qui s'est rendu aux forces russes lors de la bataille de Marioupol.

Au cours des années précédentes, Viktor Medvedchouk avait lui-même joué un rôle actif dans l'organisation d'échanges de prisonniers entre l'Ukraine et les Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk. Les opposants de Viktor Medvedchouk l'accusent d'être un politicien pro-russe, ce qu'il nie. Andrey Derkach, Taras Kozak et Renat Kuzmin ont tous fait l'objet d'accusations similaires.

En décembre, Volodymyr Zelensky avait déjà révoqué la citoyenneté de 13 prêtres de l'Eglise orthodoxe ukrainienne canonique, qui dépend du Patriarcat de Moscou.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix