Un député RN veut rapatrier les cendres de Napoléon III, mort en exil en Angleterre

- Avec AFP

Un député RN veut rapatrier les cendres de Napoléon III, mort en exil en Angleterre© JOEL SAGET / AFP
Portrait de Napoléon III au musée national de la Légion d'honneur à Paris (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Un élu du Rassemblement national a proposé de rapatrier les cendres de Napoléon III et sa famille d'Angleterre où ils sont enterrés. La demande avait déjà été formulée par la droite.

Le député RN Jean-Philippe Tanguy a déposé le 9 janvier une «proposition de résolution visant à rapatrier en France les cendres» de Napoléon III, son épouse Eugénie et leur fils, inhumés dans une église de Farnborough, au sud-est de l'Angleterre.

Presque tous les 15 ans, pour des raisons que nous ignorons complètement, il y a un projet de retour des cendres de Napoléon III dans votre pays

La proposition, qui intervient à l'occasion du 150e anniversaire de la mort du dernier «empereur des Français», a pour «seul objectif de ramener les cendres d'un homme, d'une femme et de leur enfant qui ont servi la France et les Français», fait valoir le député lepéniste.

«Le rapatriement des cendres permettra aussi de clore un long exil de la mémoire de l'histoire de France de 1848 à 1870 dont la connaissance et l'étude ne sont pas à la hauteur des changements considérables que notre nation a connus sur ces deux décennies», poursuit le parlementaire, qui a indiqué avoir écrit à Emmanuel Macron pour le convaincre du bien-fondé de sa démarche.

Une idée récurrente 

Premier président de la République élu en 1848, Louis-Napoléon Bonaparte s'est fait sacrer empereur quatre ans plus tard à la suite d'un coup d'Etat et d'un plébiscite. Capturé par l'ennemi prussien lors de la guerre de 1870, libéré mais écarté du pouvoir au profit des républicains, il s'exile en Grande-Bretagne où il est mort le 9 janvier 1873. 

Des personnalités politiques françaises réclament régulièrement le rapatriement des restes du neveu de Napoléon Ier. 

En 2007, le secrétaire d'Etat Christian Estrosi avait formulé une proposition en ce sens.

«Presque tous les 15 ans, pour des raisons que nous ignorons complètement, il y a un projet de retour des cendres de Napoléon III dans votre pays», avait alors ironisé l'abbé Cuthbert, responsable de la communauté anglicane de Farnborough (Angleterre) qui veille sur les restes de l'empereur.

Marine Le Pen avait également suggéré lors d'un meeting en 2017 à Ajaccio que les cendres de Napoléon III soient transférées en Corse.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix