Opération en Ukraine : «Parler de mobilisations supplémentaires n’a aucun sens», déclare Poutine

Opération en Ukraine : «Parler de mobilisations supplémentaires n’a aucun sens», déclare Poutine© AP Photo
Des soldats russes s'apprêtent à monter à bord d'un train, dans une gare de Tioumen, en Russie, le 2 décembre 2022 (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Ce 7 décembre, le président russe a affirmé que son pays ne prévoyait pas d'étendre la mobilisation de réservistes, dans le contexte du conflit en Ukraine. 300 000 personnes ont été mobilisées par l'armée russe entre fin septembre et fin octobre.

Alors qu'il s'exprimait ce 7 décembre lors d'une réunion du Conseil pour le développement de la société civile et des droits de l'homme, le chef d'Etat russe a souhaité répondre aux «rumeurs» sur un possible élargissement de la mobilisation de réservistes, dans le contexte de l'«opération militaire spéciale» en Ukraine. 

«Sur les 300 000 mobilisés qui défendent la patrie, 150 000 se trouvent dans la zone de l’opération. C'est-à-dire la moitié de ces forces se trouvent dans le groupement. Sur ces 150 000 qui sont dans le groupement, la moitié seulement, 77 000 sont dans les unités de combat. Les autres sont aux deuxième, troisième lignes en remplissant les fonctions des forces de défense territoriale ou bien suivent une formation supplémentaire dans la zone de l’opération», a détaillé le chef d'Etat. Selon la même source, 150 000 mobilisés, soit la moitié d'entre eux, sont encore en formation sur les terrains d’entraînement et les centres de formation du ministère de la Défense.

«Dans ces conditions-là», a commenté Vladimir Poutine «parler de mobilisations supplémentaires n’a aucun sens» – l’Etat ou le ministère de la Défense n'ayant «pas besoin» d'une mobilisation supplémentaire.

Pour rappel, le 21 septembre, le chef d'Etat avait annoncé, dans un message à la nation, une «mobilisation partielle» en Russie. «Seuls les citoyens qui sont actuellement dans la réserve et, surtout, ceux qui ont servi dans les forces armées, ont certaines spécialités militaires et une expérience correspondante, seront soumis à l'appel pour servir sous les armes», avait-il ajouté. Dans la foulée, Sergueï Choïgou avait précisé le nombre de 300 000 réservistes appelés, sur un potentiel de mobilisation d'environ 25 millions de personnes. Ces renforts avaient pour vocation d'être déployés le long d'«une ligne de front qui s'étend sur plus de 1 000 kilomètres» afin d’y «consolider» et «contrôler» les lignes arrière, avait encore développé le ministre.

Un mois plus tard, fin octobre, Sergueï Choïgou avait déclaré que la mobilisation de 300 000 personnes avait été menée à bien.

La Russie a lancé le 24 février 2022 une offensive en Ukraine, en faisant notamment valoir la nécessité de protéger les populations du Donbass, dont les autorités locales sont en conflit avec Kiev depuis 2014. Les autorités ukrainiennes et les Occidentaux dénoncent quant à eux une guerre d'invasion ne répondant à aucune provocation de Kiev.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix