La Russie suspend sa participation à l'accord sur les exportations de céréales d'Ukraine

La Russie suspend sa participation à l'accord sur les exportations de céréales d'Ukraine© STRINGER / AFP
Du blé est chargé à bord d'un cargo dans le port de Rostov-sur-le-Don, en Russie, le 26 juillet 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La Russie a annoncé ce 29 octobre qu'elle suspendait sa participation à l'accord assurant la poursuite des exportations de céréales ukrainiennes, après l'attaque de drones ayant visé dans la matinée des navires russes au large de la Crimée.

«Compte tenu de l’acte terroriste mené ce 29 octobre par le régime de Kiev avec la participation de spécialistes britanniques contre des navires de la flotte de la mer Noire et contre des navires civils qui prennent part à la sécurisation du "couloir céréalier", la partie russe suspend sa participation à la réalisation des accords relatifs à l’exportation de produits agricoles depuis les ports ukrainiens», a annoncé le ministère russe de la Défense sur Telegram.

Plus tôt ce même jour, le gouverneur de Sébastopol, en Crimée, avait fait savoir qu'une attaque de drones visant la flotte russe au large de la ville avait été repoussée dans la matinée. Selon l'armée russe, les navires attaqués participaient aux exportations de céréales ukrainiennes. La Défense russe avait dénoncé une «attaque terroriste» et imputé celle-ci à l'Ukraine. La même source avait évoqué des «dégâts mineurs» sur un navire militaire mais aucun blessé. Comme l'explique l'agence Tass, l'armée russe a imputé cette attaque à l'Ukraine.

Le ministère russe de la Défense a également affirmé que «des spécialistes britanniques basés à Otchakov, dans la région de Mykolaïv en Ukraine», avaient participé à «la préparation de cet acte terroriste», ce qu'a démenti Londres, dénonçant de «fausses affirmations d'une ampleur épique».

Côté ukrainien, un responsable cité par l'AFP a suggéré qu'une «manipulation négligente d'explosifs» par les forces russes était à l'origine de l'incident.

L'ONU appelle à préserver l'accord

Après l'annonce de la suspension de la participation russe à l'accord céréalier, l'ONU a appelé à préserver ce dernier, soulignant qu'il avait un «impact positif» pour l'accès à l'alimentation de millions de personnes à travers le monde.

L'Ukraine a elle dénoncé un «faux prétexte» à la décision russe, et a appelé à faire pression pour que Moscou «s'engage à nouveau à respecter ses obligations» pour cet accord.

Accord céréalier conclu sous égide de l'ONU et d'Ankara

L'accord céréalier, conclu en juillet sous égide de l'ONU et de la Turquie, avait permis l'exportation de plusieurs millions de tonnes de céréales coincées dans les ports ukrainiens depuis le début du conflit en février. Ce blocage avait contribué à la flambée des prix alimentaires.

Néanmoins, ces dernières semaines, les autorités russes avaient formulé des critiques quant à l'application de cet accord par toutes les parties. Moscou a ainsi affirmé que les exportations ukrainiennes allaient majoritairement vers l'Europe et non vers les pays pauvres, mais aussi que ses propres exportations de denrées alimentaires et d'engrais continuaient de pâtir des sanctions occidentales antirusses. Selon la Russie, ces sanctions, même si elles ne visent pas directement ses produits agricoles, perturbent les chaînes financières et logistiques.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix