Poutine et Guterres ont échangé sur l'exportation des céréales d'Ukraine et la centrale de Zaporojié

Mikhail Klimentyev, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP ; Dimitar DILKOFF / AFP
Le président russe Vladimir Poutine et le chef de l'ONU Antonio Guterres (montage d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Lors d'un entretien téléphonique portant notamment sur l'exportation céréalière d'Ukraine, Vladimir Poutine et le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres ont souligné l'importance d'assurer en priorité les besoins alimentaires des pays du Sud.

Les sujets sensibles de l'exportation des céréales d'Ukraine et du site de la centrale nucléaire de Zaporojié ont été abordés par le président russe Vladimir Poutine et le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, au cours d'un entretien téléphonique ce 14 septembre.

D'après le Kremlin, la conversation a essentiellement porté sur la mise en œuvre des accords conclus le 22 juillet dernier à Istanbul, accords engageant Kiev et Moscou, qui ont permis de débloquer les exportations de blé et de maïs ukrainiens qui étaient jusque-là entravées par l'offensive militaire russe dans le pays, et que les autorités russes souhaitent désormais rediscuter.

Dans un communiqué, la présidence russe affirme ce 14 septembre que Vladimir Poutine et Antonio Guterres «ont souligné l'importance d'assurer en priorité les besoins alimentaires des pays d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Amérique latine».

Les deux parties ont souligné l'importance d'assurer en priorité les besoins alimentaires des pays d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Amérique latine

Le 9 septembre déjà, le chef d'Etat russe avait déclaré qu'«il serait mieux d’augmenter le volume des livraisons destinées aux pays les plus pauvres». En effet, la Russie affirme que les exportations de céréales d'Ukraine vont majoritairement vers l'Europe et non vers les pays les plus pauvres – ce que Kiev et d'autres capitales ont qualifié de «mensonges».

Selon le Kremlin toujours, «Antonio Guterres a détaillé les efforts déployés par le Secrétariat et les agences spécialisées des Nations unies pour éliminer tous les obstacles à l'approvisionnement des marchés mondiaux en produits agricoles et en engrais russes, soulignant qu’il s’était engagé à remédier à ce problème».

Zaporojié : Poutine se félicite d'une «coopération constructive» avec l'AIEA

Au sujet de la centrale nucléaire de Zaporojié – dont le site, sous contrôle russe en Ukraine, a fait l'objet ces dernières semaines de bombardements pour lesquels Kiev et Moscou se renvoient la responsabilité –, Vladimir Poutine et Antonio Guterres ont discuté des résultats de la visite de la délégation de l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique) du 1er septembre. «Vladimir Poutine a donné une évaluation positive de la coopération constructive avec l'Agence, et a fait part des mesures prises par la Russie pour assurer la sécurité et la protection physique des installations de la centrale nucléaire de Zaporojié», rapporte le Kremlin.

La présidence russe indique également qu'Antonio Guterres a fait état de «préparatifs» en vue d'une visite d'experts de l'ONU à la prison d'Olenivka, dans l'est de l'Ukraine, où de nombreux prisonniers de guerre ukrainiens sont morts dans un bombardement fin juillet. Moscou et Kiev s'accusent mutuellement de ces frappes. 

«Les activités criminelles des formations néonazies ukrainiennes qui terrorisent les opposants et les critiques du régime de Kiev», enfin, ont été abordées lors de la discussion entre les deux hommes, selon les termes du communiqué russe.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix