Le raid israélien sur l'aéroport de Damas en juin a bloqué des livraisons humanitaires de l'ONU

Une partie endommagée de l'aéroport international de Damas, visé le 10 juin 2022 par un raid israélien.© Sana Source: AP
Une partie endommagée de l'aéroport international de Damas, visé le 10 juin 2022 par un raid israélien.
Suivez RT France surTelegram

Un cadre de l'ONU a fait savoir à la presse que des frappes israéliennes menées en juin dernier sur l'aéroport de Damas avaient empêché pendant près de deux semaines les Nations Unies d'acheminer de l'aide humanitaire en Syrie.

La commission d'enquête de l'ONU sur la Syrie a fait savoir ce 14 septembre que le raid mené le 10 juin par l'armée israélienne sur l'aéroport international de Damas, avait empêché pendant environ deux semaines les Nations unies d'acheminer par avion de l'aide humanitaire aux Syriens dans le besoin.

Citée par l'agence Reuters, la commissaire onusienne Lynn Welchman a déclaré que les frappes israéliennes en question avaient entraîné «des dommages considérables aux infrastructures» et avaient provoqué la fermeture de l'aéroport pendant près de deux semaines, «entraîn[ant] la suspension des livraisons d'aide humanitaire de l'ONU». «C'est extrêmement grave», a-t-elle ajouté.

Le raid israélien du 10 juin avait en effet endommagé des bâtiments de l'aéroport international de la capitale syrienne ainsi que les deux pistes du complexe. L'agence syrienne Sana avait fait état également d'un civil blessé.

De nombreuses frappes israéliennes en Syrie

Comme l'avait rapporté l'AFP à l'époque, Israël commente très rarement ses raids en Syrie, mais reconnaît y avoir mené des centaines de frappes aériennes depuis le début de la guerre chez son voisin en 2011. Par ses opérations dans le pays, l'armée israélienne cherche en effet à nuire à l'Iran, son ennemi juré, qu'elle accuse d'étendre son influence aux frontières de l'Etat hébreu. Et pour cause, avec le Hezbollah pro-iranien, autre bête noire d'Israël, l'Iran aide militairement le gouvernement syrien.

Les déclarations de Lynn Welchman surviennent une semaine après d'autres frappes israéliennes en Syrie, cette fois dirigées sur l'aéroport d'Alep. Selon les informations rapportées par le site émirati The National, l’aviation de Tsahal a frappé plus de 1 000 fois le territoire syrien ces trois dernières années.

En multipliant ses frappes contre la Syrie, Israël entend mettre la pression sur le président syrien Bachar el-Assad afin qu'il prenne ses distances avec son allié iranien.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix