Nouvelles frappes israéliennes et américaines en Syrie

Matthew BRUCH / DVIDS / AFP
Avions américains dans l'est de la Syrie
Suivez RT France surTelegram

Des frappes israéliennes ont été menées dans l'Ouest de la Syrie, faisant deux blessés selon l'agence Sana. Les Américains ont quant à eux affirmé avoir bombardé des positions pro-iraniennes dans l'est du pays. Téhéran dénonce un «acte terroriste».

Deux civils ont été blessés dans la soirée du 25 août par une série de frappes israéliennes contre des positions dans les environs des villes de Hama et de Tartous, dans l'ouest de la Syrie, selon l'agence de presse publique syrienne Sana. Le pays a également été la cible de frappes américaines.

Les frappes israéliennes en Syrie se multiplient

«Vers 19h15, nos défenses aériennes ont fait face à une agression israélienne venant de la mer, dans le sud-ouest de la région de Tartous», a écrit Sana, ajoutant que la plupart des missiles largués avaient été interceptés.

Selon l'agence, deux civils ont néanmoins été blessés par ces frappes et il y a eu des dégâts matériels et plusieurs incendies dans les zones visées.

Ces dernières années, Israël a procédé à des centaines de frappes aériennes en Syrie, contre les positions des forces loyalistes ainsi que sur des forces alliées soutenues par l'Iran et des combattants du Hezbollah libanais.

L'armée israélienne, qui communique rarement sur ses frappes en Syrie, a présenté celles du 25 août comme étant nécessaires pour empêcher l'Iran de s'implanter à ses portes.

Téhéran dénonce une «nouvelle agression» de Washington en Syrie

Parallèlement, l'armée américaine, présente en Syrie sans l'accord de Damas – et donc illégalement – a annoncé le jeudi 25 août avoir tué quatre combattants pro-iraniens en 24 heures dans l'est de la Syrie, au cours d'une opération destinée à dissuader les groupes armés soutenus par l'Iran de continuer à s'attaquer à ses bases dans la région.

«J'ai ordonné les frappes du 23 août afin de protéger et défendre la sécurité de nos forces [...] et pour dissuader l'Iran et les groupes armés soutenus par l'Iran de s'attaquer de nouveau aux forces et aux positions américaines», a déclaré le président Joe Biden dans un message au Congrès.

Selon lui, les frappes américaines ne visaient à l'origine que des stocks de munitions pour rester «proportionnelles». Mais, selon le récit de responsables militaires des Etats-Unis, les combattants pro-iraniens auraient tenté de répliquer le lendemain en attaquant les positions des forces américaines sur le site de Conoco et celui de Green Village, dans la région de Deir-Ezzor, entraînant une riposte étasunienne.

De leur côté, les autorités iraniennes ont démenti le 23 août tout lien avec les groupes visés par les frappes américaines en Syrie, qu'elles ont toutefois dénoncées.

«La nouvelle agression de l’armée américaine contre le peuple syrien est un acte terroriste contre les groupes et combattants luttant contre l’occupation et qui n’ont aucune affiliation avec l’Iran», a affirmé dans un communiqué le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanani.

«La présence continue de troupes américaines dans certaines parties de la Syrie est contraire au droit international et viole la souveraineté de ce pays et est considérée comme une occupation», a-t-il ajouté.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix