Législatives : Pas de majorité absolue pour Macron, la Nupes deuxième, percée du RN (EN CONTINU)

Législatives : Pas de majorité absolue pour Macron, la Nupes deuxième, percée du RN (EN CONTINU)© Ludovic MARIN Source: AFP
en continu
Cliché pris au Touquet, le 12 juin 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Selon les premières estimations, le parti présidentielle n'obtiendrait pas la majorité absolue à l'Assemblée nationale. La Nupes arriverait en deuxième position suivie par le Rassemblement national.

Mise à jour automatique
  • La coalition macroniste Ensemble! était à la tête de 199 sièges à l'Assemblée nationale et la gauche unie Nupes de 100 sièges à 23h20, selon un décompte AFP des résultats déjà validés dans un peu moins de 84% des circonscriptions.

    Le RN cumulait 79 sièges, LR 54 sièges, l'UDI deux sièges, les divers droite neuf sièges, les divers centre cinq sièges.

    A gauche, les dissidents LFI et PS comptaient chacun deux députés, et les divers gauche 15.

    Dix sièges revenaient à des députés régionalistes.

  • La ministre des Outre-mer, Yaël Braun-Pivet, a été élue dans la 5e circonscription des Yvelines, battant Sophie Thevenet, candidate de la Nupes.

  • Manuel Bompard (Nupes), successeur de Jean-Luc Mélenchon dans la 4e circonscription de Marseille, a été élu face à Najat Akodat d'Ensemble!.

  • Cédric Villani, ancien ministre d'Emmanuel Macron, qui se présentait sous l'étiquette Nupes, a été battu de 20 voix par Paul Midy représentant de la majorité présidentielle dans la 5e circonscription de l'Essonne.

  • Rachel Kéké, ancienne porte-parole de la grève des femmes de chambre de l'hôtel Ibis Batignolles entamée en 2019, a été élue dans la 7e circonscription du Val-de-Marne face à l'ancienne ministre des Sports Roxana Maracineanu avec 50,3% des voix.

  • Le secrétaire nationale d'EELV, Julien Bayou, a été élu dans la 5e circonscription de la capitale avec 58,05% des voix face à la candidate Elise Fajgeles de la majorité présidentielle.

  • Sandrine Rousseau, candidate Nupes dans la 9e circonscription de l'Essonne, a annoncé sa victoire avec 57,9% des suffrages.

  • La coalition macroniste Ensemble! était à la tête de 175 sièges à l'Assemblée nationale et la gauche unie Nupes de 66 sièges à 22h30, selon un décompte AFP des résultats déjà validés dans un peu moins de 75% des circonscriptions (73,25%).

    Le RN cumulait 78 sièges, LR 54 sièges, l'UDI deux sièges, les divers droite neuf sièges, les divers centre cinq sièges.

    A gauche, les dissidents LFI et PS comptaient chacun deux députés, et les divers gauche 15.

    Dix sièges revenaient à des députés régionalistes.

  • Le Premier ministre, Elisabeth Borne, a déclaré qu'elle travaillerait «dès demain à construire une majorité d'action», car «il n'y a pas d'alternative».

    «Nous travaillerons dès demain à construire une majorité d'action, il n'y pas d'alternative à ce rassemblement pour garantir à notre pays la stabilité et continuer les réformes nécessaires», a-t-elle expliqué depuis Matignon, après avoir estimé que la France se trouvait dans une «situation inédite» qui «constitue un risque pour notre pays».

  • Le ministre de la Transformation et de la Fonction Publiques, Stanislas Guerini, a annoncé sa victoire dans la 3e circonscription de Paris face à la candidat de la Nupes Léa Balage El Mariky. Il a obtenu 51% des voix.

Découvrir plus

Ce 19 juin, plus de 48 millions d’électeurs français sont appelés aux urnes pour le second tour des élections législatives afin de choisir définitivement les 577 députés qui les représenteront à l'Assemblée nationale pour les cinq années à venir.

Les bureaux de vote ouvriront à 8h en France métropolitaine alors que l'Outre-mer a commencé à voter dès le 18 juin à la mi-journée.

Les premiers taux de participation seront dévoilés par le ministère de l'Intérieur à midi et seront scrutés de près après le record d'abstention du premier tour (52,49%) pour une telle élection.

Les principaux enjeux de ce scrutin sont l'obtention, ou non, d'une majorité absolue (289 sièges sur 577) pour la coalition présidentielle ainsi que le niveau auquel s'établira la coalition de gauche. La possibilité, ou non, pour le Rassemblement national de former un groupe parlementaire (15 députés) sera également au centre de l'attention.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix